Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 14:10

BIO CONTACT Janvier 2017

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli Duhont
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 13:56

Comprendre l’origine du mal

Lorsque toutes les solutions médicales et naturelles ont échoué, il est utile de chercher à savoir si les causes ne se trouveraient pas dans un mal-être, en particulier à travers une technique appelée décodage biologique.

Le décodage biologique aide à la compréhension de l’état du malade en observant ce qui se passe à son insu, quand les pistes de recherche sont brouillées.

Le choix de l’endroit de la douleur n’est pas anodin. La personne choisit inconsciemment une partie de son corps pour prendre témoin de son mal-être, qui va au-delà de sa capacité mentale.

L’homme véhicule en lui ses contradictions, ses propres croyances, véridiques ou erronées, ses blocages et ses luttes, qui conditionnent sa vie. La maladie est le résultat de son comportement.

Prenons comme exemple l’expression populaire « ça m’est resté en travers de la gorge ! », dont l’origine n’est pas à prendre à la légère. L’anatomie et la fonction des organes parlent d’eux-mêmes. Les organes ont leur vocabulaire, qui peut s’exprimer de différentes manières.

L’inflammation est quelque chose qui s’enflamme : elle peut s’expliquer par un sentiment de colère, de frustration, de culpabilité, d’impuissance, en raison d’un conflit non résolu, d’un refus d’un compromis…

Le germe se nourrit de cet état pour cacher une émotion.

La douleur va se pointer là où ça ne va pas, quand la goutte d’eau a fait déborder le vase.

La guérison se produit lorsque le malade est prêt.

Prendre conscience peut effrayer. Et retirer une partie du corps (l’ablation) semble parfois beaucoup plus supportable que de mettre au jour un non-dit. Se limiter au concept que le corps n’est qu’une machine à réparer, ce serait oublier que le corps est multidimensionnel avec ses nombreuses capacités de régénération.

 

L'inflammation de la gorge peut arriver après une dispute lorsqu'une partie adverse rejette les idées car trop ancrée dans sa conviction. La guérison peut alors venir à un renoncement ou à une ouverture d'idées. Le bourgeon de hêtre en gemmothérapie (thérapie par les bourgeons) peut être une aide utile pour nous apporter humilité à l'écoute des autres sans brusquer notre égo.

 

L'inflammation peut aussi provenir de nos difficultés à affronter l'autorité comme un enfant qui se fait gronder par son parent. L'enfant ne pouvant pas communiquer se sentira en ruines et ruminera dans son coin avec des pensées d'injustice. La fleur de sureau en élixir floral (thérapie par les fleurs) l'aidera à surmonter ce sentiment de souillure et en l'aidant à reconstruire son édifice intérieur.

 

Les personnes rigides, froides, exigeantes, intransigeantes et qui ont du mal à changer d'avis peuvent avoir recours à l'élixir floral d'Epicea. Elle les aidera à être plus souple et d'accepter de se remettre en question.

 

Ne pouvoir oser s'exprimer quand on veut pousser un cri sans jamais y aboutir. L'élixir floral de Gueule de Loup nous aidera à lâcher-prise et à libérer par notre voix nos émotions refoulées. A ce moment, il sera conseillé d'ajouter l'élixir floral de Cosmos pour faciliter la communication avec tact.

 

Lorsque les émotions sont bien trop anciennes, refoulées au fond de nous-mêmes, qu'elles ont fabriqué notre personnalité, et que des colères explosives nous amène à un comportement auto-destructeur, l'élixir floral de Rudbeckia permet de nettoyer en profondeur ces émotions. Des élixirs floraux adoucissants tels l'Etoile de Bethléem, l'Orange, la Brunelle pourront accompagner l'état de transformation.

 

Les désaccords, les ruptures, ou la souffrance de solitude suite à une perte d'un être cher, les personnes qui n'arrivent pas à se libérer de passés conflictuels, l'élixir floral d'Eucalyptus pourra apporter la force d'aller de l'avant avec joie et courage. Il possède une action drainante et purificatrice au niveau la sphère respiratoire. (...)

 

A lire : 

Répertoire des élixirs floraux - Kaminski P., ED SERVRANX
Le guide de l'olfactothérapie - G. Gérault, JC Sommerard, C. Béhar et R. MaryED ALBIN MICHEL

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli Duhont
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 22:40

LYSTERE PARIS, des soins cosmétiques d'une efficacité redoutable dont j'aimerais vous faire découvrir.

Une offre exceptionnelle à durée limitée :

  • Pour les patients déjà venus :

Un soin visage ou un soin du corps = 39 euros**

  • Pour les nouveaux patients :

Un soin visage ou un soin du corps = 59 euros**

Ce soin dure environ 45 minutes, il comprend le gommage purifiant-exfoliant, le sérum, la crème adaptée au besoin de la peau, le masque visage en option*, l'huile fabuleuse, le tout combiné à la réflexologie de la tête (visage et crâne) ou le drainage du corps et la réflexologie des pieds.

* Le masque est en supplément, 15 euros.

** Au lieu de 120 euros

L'offre commence le 11 avril 2016 et se termine le 31 mai 2016. Offre prolongée jusqu'au 15 juin !

Ce soin est combinable avec les autres soins et autant que vous voulez.

Cliquer pour prendre RDV ou téléphoner au 06 33 60 58 55

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli Duhont - dans Soins & Traitements
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 14:05
Infusion au gingembre
Infusion au gingembre

Cette infusion réchauffe, chasse l'humidité, nettoie le sang et est anti-parasitaire.

Ingrédients :

  • gingembre frais, environ 25 gr (1)

  • 1 citron vert

  • 1 pincée de thym thujanol ou de thym géraniol (2)

  • eau de source, environ 50 cl

  • 1 verre TC energy ou 1 sous-tasse TC energy ou autre (permet de revitaliser les ingrédients) (3)

Eplucher le gingembre, le découper en lamelles puis la préparer pour la décoction :

* laisser 1 heure dans l'eau de source froide,

* la porter en ébullition pendant 20 minutes,

* laisser de côté.

Prélever la peau du citron, la découper en zeste. Incorporer dans la décoction de gingembre avec la pincée de thym.

Verser dans le verre TC energy.

Couvrir et laisser le tout macérer quelques minutes.

On peut laisser macérer toute la nuit.

Ne pas réchauffer au micro-ondes.

(1) Le gingembre se trouve facilement dans le rayon "épicerie".

(2) Le thym thujanol ou le thym géraniol sont difficiles à trouver, vous pouvez les acheter auprès de Flore en Thym SAS - ZAE Les Hautes Garrigues, Route du Frouzet - 34 380 Saint Martin de Londres

tel : 04 34 43 49 16 www.flore-en-thym.com

(3) Les verres / carafes / service à thé sont vendus dans les magasins bio, les foires ou sur internet http://www.labiodynamie.com

Partager cet article

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 21:20

Découvrez-moi sur le site ZENSOON

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli Duhont
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 21:03

Juli Duhont

Reflexologist

THERE IS NO typical appointment with Duhont, who might start by discussing vitamin supplements, or simply ‘‘emptying your head,’’ a technique in which she cradles your cranium while gently applying pressure to various spots. What Duhont practices is best called reflexology, but her services also include nutritional coaching and aromatherapy, all part of a mind-body package. Her first goal is to get the organs happy — ‘‘because if they’re out of balance nothing else will take’’ — after which comes the emotional work. She’ll suggest, for instance, that a patient is too obsessive or high strung for her own good. Different foods, along with botanical essences, might be recommended at various times of day. ‘‘Parents and ancestors transmit fear to their offspring without even really knowing it,’’ Duhont says. ‘‘My job is to decode what the imprint is on the body and modify it so you can live according to your true temperament.’’

julie-duhont.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli - dans Présentation
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 10:40

Le système digestif est fait d'un tube composé de muscles lisses qui permettent de capter la nourriture, de la digérer et de rejetter les déchets.

Le bol alimentaire qui a été bien mastiqué reste environ deux à trois heures dans l'estomac. Des sucs digestifs sont fabriqués pour la digestion au niveau de l'intestin grêle, pour finalement arriver dans le gros intestin (côlon).

Les gaz sont produits dans le gros intestin grâce au processus de fermentation/putréfaction, activité essentielle et normale.

Mais l'excédent de gaz est souvent produit par quelques erreurs alimentaires et qui peuvent être résolus par ces conseils :

1 : LES FIBRES

Il exite deux types de fibres : les solubles et les insolubles.

Les solubles sont solubles dans l'eau : pectines (pomme, poire, orange, pamplemousse, fraise, etc), les gommes (guar, caroube, etc) et les mucilages (psyllium, son d 'avoine, etc). Leurs bénéfices est la diminution de l'absorption des graisses, du mauvais cholestérol sanguin et des triglycérides, le ralentissement de l'absorption des glucides...

Les solubles stimulent doucement le transit digestif qui évitent ainsi une trop grande production de gaz.

Les insolubles à dosage modéré (chicorée, blé entier, épeautre, lin, etc) aident le transit intestinal à mieux fonctionner. Par sa capacité de donner du volume aux aliments non digérés, les fibres insolubles subissent un processus de fermentation durant lequel elles libèrent des bactéries favorables à la colonisation intestinale.

2 : SUPPRIMER LES GOMMES A MACHER (les chewing-gums) ET LES BOISSONS GAZEUSES

Ils provoquent des gaz ou de l'accumulation d'air dans les intestins qui provoquent des ballonnements.

3 : LE CHARBON VEGETAL ACTIVE

La poudre noire est obtenue par la carbonisation de noix de coco, de bois ou de noyaux d'olives.

Sa performance de porosité permet de capturer jusqu'à cent fois son volume en gaz.

4 : MASTIQUER LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE

Les aliments mastiqués facilitent le travail de digestion et évitent l'aérophagie.

5 : REDUIRE LE STRESS

Prendre le temps de prendre ses repas, s'installer dans un endroit calme et si possible écouter de la musique douce.

6 : LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES

Certains compléments alimentaires aident le système digestif à produire des enzymes digestifs : bromélaïne, papaïne, infusions digestives (artichaut, radis noir, etc.)...

7 : REDUIRE LES ALIMENTS QUI FERMENTENT

Les aliments qui contiennent beaucoup de glucides tels que les polysaccharides et les oligosaccharides (amidon) et les aliments riches en protéines (viande rouge, légumineuses, céréales entières, etc). Le riz complet est à privilégier.

Partager cet article

Repost 0
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 14:25

Ces dernières décennies, nous sommes devenus très dépendants de la médecine moderne pour tous nos problèmes de santé.

Il existe désormais un médicament pour chaque malaise, nous ne nous interrogeons plus sur la cause de nos symptômes.

Débordés, les médecins et services médicaux ne peuvent plus se consacrer aux problèmes émotionnels des patients.

Pourtant, les troubles physiques sont étroitement liés aux troubles émotionnels comme la perte d'un être cher.

C'est là que la médecine holistique intervient. Le corps forme un tout et nous devons chercher dans nos émotions, notre mode de vie et l'ensemble de notre constitution, la cause de nos maux.

Le but du thérapeute est d'explorer tous les facteurs.

Médecines douces et médecine traditionnelle sont complémentaires.

Les différentes méthodes font appel à des pratiques médicales d'autres cultures, qui peuvent approcher la maladie et la santé d'une toute autre façon.

Pour les thérapeutes qui ont une approche holistique, les patients doivent participer activement à leurs soins car ils ont tous la capacité (mentale, émotionnelle, spirituelle et physique) de se soigner.

TECHNIQUE DE THERAPIES durant la consultation

PHASE I : prise de connaissance du patient et de son environnement : vie familiale, cycles biologiques, alimentation, génétique, etc.

Méthodes: Décodage biologique, kinésiologie, pouls chinois

PHASE II : purification/ rééquilibrage de l'organisme par des manipulations manuelles aux huiles essentielles.

Méthodes : manipulations manuelles : digitopuncture, réflexologie crânienne, neuro-lymphatique, cranio-sacré, réflexologie plantaire, drainage viscéral / chi nei tsang, drainage lymphatique ; rebirth, aromathérapie, couleurs, musique

PHASE III : correction alimentaire et prise de compléments nutritionnels si nécessaire.

Méthodes : combinaisons alimentaires, chrono-nutrition, chanbio, phytothérapie

PHASE IV : la fréquence des consultations varie d'un patient à un autre et selon les objectifs à atteindre. En général, le suivi est mensuel.

Partager cet article

Repost 0
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 08:59

On me demande souvent comment j'ai pu choisir le métier de thérapeute.

Ce fut au travers de mes voyages depuis l'âge de mes 18 ans, je voyageai seule à découvrir la planète. Le premier déclic fut en Australie en 1998, quels que soient les recoins visités, les habitants avaient une approche de la santé par les plantes, les produits de la ruche et les fleurs de Bach.

On me recommanda d'utiliser les fleurs de Bach pour rééquilibrer les émotions. Sceptique, je me demandai comment une fleur pouvait-elle influer sur les émotions.

Retournée en France, je fis la connaissance d'un homéopathe dans une officine et je profitai de lui parler de ce que j'avais découvert lors de ce séjour en Australie.

Nos conversations furent pleines d'enthousiasme que nos entrevues devinrent hebdomadaires, et cela pendant deux ans. Je repartis en Australie, et encore trois fois.

En février 2003, Mon ami Paul et moi décidâmes d'aller skier à Innsbruck en Autriche. Skier est un sport qui demande une bonne condition physique, on ne l'avait pas.

Après une journée au ski, nous choisîmes de rentrer à l'hotel à pied.

Egarés et exténués, notre chemin prit plus d'une heure au lieu d'une demi-heure.

Paul avait mal aux pieds, je lui proposai alors un massage des pieds. Ignorante dans l'anatomie du pied et les points stratégiques à masser, je fis plus du mal que du bien.

Déçue et frustrée, une formation auprès d'une école de réflexologie plantaire fut nécessaire. La formation dura deux ans.

Cette année fut le début de ma profession, je travaillai en collaboration avec un centre de beauté, un centre sportif et quelques ostéopathes.

Les progrès que je faisais me poussèrent à aller plus loin, avec des exigences que l'école française ne pouvait m'offrir. Je pris la décision de découvir de nouvelles techniques en Italie et en Suisse avec la méthode Kousmine.

En 2005, Paul et moi partîmes aux Etats-unis, à San Francisco. Paul trouva un poste dans la médecine nucléaire et moi je trouvai une école sur la baie. C'est aussi en 2005, que j'ouvris mon cabinet à mon nom à Lagny, Seine-et-Marne, tout en faisant des allers-retours pour la Californie.

Bien qu'ayant un cabinet fixe transféré au centre de Paris en 2008, ma formation aux Etats-Unis ne s'est pas interrompue.

Juli Duhont

USA cell : +1 415 374 092

Partager cet article

Repost 0
Published by Juli - dans Présentation
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 16:10

Quelle idée farfelue, pensez-vous peut-être ! Et bien, détrompez-vous ! Depuis la nuit des temps, nos ancêtres ont pratiqué le chant et la musique pour accompagner leurs travaux agricoles. L'idée la plus répandue est que le rythme de ces chants stipulait l'ardeur des travailleurs. Mais est-on sûr qu'il ne s'agit que de cela ? Je vous invite à une petite revue de la question.


L'homme, les dieux, la musique et la terre :


Toutes les civilisations ont eu leurs dieux ou leurs déesses tutélaires de l'agriculture et des récoltes.


Parfois, lors des grandes cérémonies qui marquent le culte que l'on rend à ces dieux et à ces déesses afin d'attirer leur protection sur les récoltes, on faisait appel à des chants rituels dont la forme et le rythme portaient la prière et la supplication des hommes.


En Mésopotamie, on prie Nisaba qui est la déesse du grain. Un hymne à sa gloire, scandé dans les fêtes des moissons, nous est même parvenu « Nisaba, dame aimable, dame généreuse, dame née sur les montagnes, Nisaba, dans la bergerie est l'abondance, dans l'étable est le lait. »


En Grèce, on pense à Dyonisos et aux fêtes de la vigne, ou encore aux cérémonies en l'honneur des noces de Zeus et de Demeter – exemples des chants, des danses et des rites initiatiques qui, au son de l'aulos de roseau (instrument végétal à anche), célèbrent le retour des saisons. Dans la Rome antique, c'est le dieu Consus que l'on célèbre deux fois dans l'année au moment des des semailles et au moment des récoltes par des jours de fêtes et de chants.


Parfois ce sont les dieux eux-mêmes qui associent dans leurs attributs à la fois l'agriculture et la musique. Ainsi, chez les Aztèques, Xochipilli est à la fois le dieu de l'amour, de la fertilité, de l'agriculture et de la musique.


Ailleurs, on invoque Kokopelli. Si vous êtes soucieux d'agriculture biologique et amoureux de votre potager, vous connaissez sans doute Kokopelli qui œuvre pour la sauvegarde des semences biologiques de variétés anciennes. Mais ici, il est question de Kokopelli, petit personnage bossu et joueur de flûte de la mythologie amérindienne du Sud-Ouest des Etats-Unis. Dans sa bosse, Kokopelli transporte des graines, des plantes, des bébés, des sacs de chansons, des objets sacrés ou des remèdes. Tout en semant les graines cachées ans sa bosse, Kokopelli souffle dans sa flûte. En faisant cela il transmet aux semences le souffle de la vie. Geste symbolique qui me rappelle, dans la Genèse, Dieu soufflant sur l'homme afin de lui transmettre la vie.


Parfois, ces chants accompagnent directement les travaux agricoles ; En Equateur, dans certaines tribus indiennes, les femmes perpétuent encore de nos jours les rituels agraires vieux de plusieurs millénaires. Chaque matin, elles se regroupent dans les potagers pour chanter afin de favoriser la germination, la pousse et les récoltes. Au sud de Cusco, dans la Province d'Espinar, les liens étroits que les paysans entretiennent avec les divinités telluriques se retrouvent dans les wankas, ces chants rituels féminins, en langue quechua interprétés au moment des semailles de la pomme de terre. En Amerique du Nord et en Afrique, des chants sont spécialement reconnus pour leurs effets bénéfiques sur les cultures. On pense par exemple aux chants qui appellent la pluie. En Russie, on connaît les chants calendaires associés aux activités saisonnières du cycle agraire. Ce sont des chants rituels destinés à produire des effets magiques. Il sont d'origine très archaïques et sont caractéristiques des régions de peuplement slave le plus ancien : Russie moyenne et occidentale.


De nos jours, chacun de nous connaît sans doute telle charmante vieille dame dont l'appartement et le balcon regorgent de plantes et de fleurs alors que les conditions d'exposition et de luminosité n'expliquent en rien une telle profusion !


Mais que de temps passé à prendre soin de chacune, avec à chaque fois, un mot gentil. Ou bien encore tel jardinier amateur dont le potager et le jardin d'agrément ont des des aires de paradis terrestre ! « Il n'y a pas à dire, il a les pouces verts ! » énonce la sagesse populaire pour expliquer cette remarquable réussite. Les pouces verts ? Peut-être ! Mais regardez-le travailler : on sent l'affection qu'il porte à chaque plante. Et tandis qu'il arrose par-ici, bine par là, redresse tel rameau ou cueille les fruits de son labeur, il parle. Mais oui, il parle aux fleurs, aux légumes, aux arbres ! Il encourage celui-ci, complimente celle-là ! Et ce faisant il rejoint la longue lignée des cultivateurs qui tout au long de l'histoire des hommes, ont parlé et chanté pour leurs cultures. Il mêle sa voix à celle du vent, des oiseaux, de la pluie. Il fait corps avec la mélodie de la nature.


Quand la science rejoint l'intuition des « ignorants » :


C'est dans les années 60-70 que l'idée selon laquelle les plantes étaient sensibles à la musique, a commencé à se répandre.


En 1973 le livre The secret life of plants, de Peter Tompkins et Christopher Bird doivent même un best-seller. Dès 1975, on trouve sa traduction française et dès lors un certain nombre de personnes se mettent à parler à leurs plantes ou à leur passer des musiques appropriées ; on trouve même à cette époque des CD de musique spécialement composée pour les plantes. C'est à cette même époque que le physicien Joël Sternheimer débute ses travaux sur la musique et son influence sur les atomes ! Depuis d'autres ont apporté leur part à ces recherches et il est désormais avéré que la musique influence positivement ou négativement la croissances des plantes.


Mais comment ça marche ?


Chacun de nous sait que la lumière du soleil est important pour les végétaux. Cette lumière visible n'est en fait qu'une partie du spectre électromagnétique et c'est ce spectre qui agit sur les plantes.


Or le son lui-même est une onde et il appartient à une autre partie du spectre.


Au Japon, le professeur Emoto a mené des travaux concernant l'effet des sons sur la cristallisation de l'eau. Il a publié un remarquable ouvrage de photographies qui montre les formes très différentes que prend le cristal d'eau qui a entendu du Bach ou du Hard Rock. D'après ces photographies on appréhende les effets des résonances et des vibrations sur l'eau ; et quand on connaît l'énorme pourcentage d'eau présent dans le vivant, il est facile de comprendre que celui-ci est directement impacté par les sons quels qu'ils soient.



C'est ainsi qu'une étude menée en collaboration avec l'université de Gand en Belgique au cours de l'année 2000, met en évidence les effets de certaines fréquences sonores sur la croissance et le développement des plantes.


On a ainsi pu montrer que certaines musiques augmentaient la croissance de plants de tomates de 20%. Depuis des chercheurs de France, des Etats-Unis, de Chine, ou d'Inde entre autres, ont conduit des recherches similaires avec des résultats tout aussi probants. Du coup différentes actions du son ont été mises en évidence et utilisées avec succès sur des plantations.


S'il apparaît que la musique classique est la plus à même de stimuler la croissance des plantes, il a cependant été mis en évidence que toutes les plantes, n'aiment pas les mêmes mélodies ! Il faut donc être très attentif, tout est important : le mode de diffusion, la périodicité de cette diffusion, la puissance sonore autant que le choix du morceau et la sensibilité de la plante.


Lorsqu'on observe une feuille au microscope, on découvre dans l'épiderme, de petits orifices appelés stomates qui servent à la respiration des plantes. Ils ont la capacité de s'ouvrir ou de se fermer selon les conditions extérieurs (humidité, température, stress) et régulent ainsi les échanges de dioxyde de carbone, d'oxygène et de vapeur d'eau entre autre. Certaines fréquences sonores favorisent l'ouverture de ces stomates. On a ainsi pu stimuler l'absorption de l'humidité contenue dans la rosée du matin par l''application d'un traitement sonore. Deux remarques sont importantes : d'une part l'augmentation est de l'ordre du double voire du triple, d'autre part les fréquences sonores utilisées sont comprises dans la gamme audible similaire à celle des chants d'oiseaux ! Plutôt bien faite la Nature, vous ne trouvez pas ?!


Cette même technique appliquée au moment de l'épandage de traitements liquides permet de réduire considérablement la quantité de produits utilisée.


Mas vous connaissez les scientifiques, rien n'arrête leurs investigations !
Il faut toujours aller plus avant, dan s l'infiniment, petit, dans les gènes. C'est ainsi qu'est née la technique de Séquences de Résonances des protéines ; lors de la biosynthèse des protéines ? les acides aminés s'assemblent sur le ribosome en fonction du code porté par l'ARN messager.
Ce code peut être traduit en notes de musique sur une portée ; on obtient ainsi une mélodie spécifique à chaque protéine pour favoriser ou au contraire inhiber sa formation ; cette technique est appliquée à différents niveaux :


- pour stimuler la croissance de la plante ou la quantité de matière active qu'elle contient,
- pour favoriser le développement de gènes de résistances à la sècheresse ou aux maladies,
- pour augmenter les quantités de sucre dans les fruits ;;;




De la musique à la place des engrais, des pesticides et autres fongicides : enfin une vraie révolution verte !
Malheureusement ce n'est pas si sûr !
On connaît en fait très peu les conséquences en terme de mutation génétique ;
Dans la nature, les fréquences soniques ne sont jamais isolées mais toujours présentes au sein d'une symphonie ; c'est pourquoi cette technique doit rester très encadrée ;


Mais la sensibilité des plantes ne se limite pas aux sons eux-mêmes ; revenons aux expériences menées par le professeur Emoto ; il a pris deux bouteilles qu'il a remplies avec la même eau. Sur l'une i l a collé une étiquette portant les mots « Amour, appréciation » et sur l'autre « Tu me rends malade, je veux te tuer ». Et il a fait cristalliser ces deux bouteilles ; l'image des cristaux obtenus parle d'elle-même. L'eau a été sensible au message transmis... On rejoint là les notions d'ondes de forme si chères au géobiologues ; et on comprend mieux les succès de nos jardiniers amateurs et aimants !


Alors oui, la musique est le meilleur des engrais et nul n'est besoin d'être un as en physique quantique pour s'en rendre compte par soi-même ; je suis sûre que vous savez chanter ou que vous avez de quoi diffuser de la musique ; alors allez-y, faites l'expérience par vous-même. Entrez à votre tour dans ce grand concert aimant et respectueux que nos anciens ont si bien pratiqué ; vous y trouverez l'harmonie et la sérénité.


Par Christiane Pascale
Les cahiers de la bio-énergie - n°55 janvier 2014

En savoir plus :

http://terrevivante.jimdo.com/les-fréquences-hertziennes/

http://terrevivante.jimdo.com/les-fréquences-du-solfège-sacré/

http://www.spirit-science.fr/doc_musique/SonForme.html#mozTocId175220

http://musique-pour-soigner-les-plantes.weebly.com/la-432-hz.html

http://www.electroculturevandoorne.com

Exemples de musique :

http://www.peterbouche.de/mediapool/59/593156/data/lichtenergie.mp3

http://www.peterbouche.de/mediapool/59/593156/data/the_smile_of_my_soul.mp3

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher