Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 19:56
Nous sommes à une époque d'explosion des connaissances. Nous avons la chance de vivre actuellement une formidable évolution technologique et scientifique. En moins d'un siècle, nous voilà passés de l'utilisation du pétrole à l'énergie nucléaire, de l'automobile à la navette spatiale et, dans le domaine médical, de la découverte des virus aux manipulations génétiques. Nos conditions de vie se sont considérablement améliorées. Nous avons vu disparaître de nos pays surdéveloppés ces anciens fléaux de l'humanité : la famine, les épidémies.

Mais ne sommes-nous pas devenus les victimes de notre technologie ?

Car dans le même temps sont apparues les maladies récidivantes, dites maladies de civilisation, de plus en plus difficiles à combattre malgré une médecine hautement sophistiquée et combien coûteuse !
Il y a là un paradoxe évident que la Drsse Kousmine analyse très bien à travers les modifications de nos moeurs alimentaires.
Le cas de la carie dentaire est exemplaire. Tous les additifs de fluor et autres produits synthétiques ne feront jamais mieux que l'abolition du sucre blanc et l'utilisation modérée de sucre complet (voir les travaux du Dr. Beguin*). Cette pathologie est devenue si banale que non seulement elle n'est plus considérée comme une maladie, mais encore elle paraît à beaucoup inévitable !

LES MALADIES DEGENERATIVES PARAISSENT NORMALES !

Les cas de rhumatismes, allergies, varices, hémorroïdes, fibromes, polypes, hypertension sont de plus en plus nombreux sans que cela nous émeuve. Il faut vivre avec son temps !
Or ces maladies ne seraient en fait que les signes avant-coureurs de désordres immunitaires qui s'installent et qui annoncent des pathologies plus lourdes : polyarthrite chronique évolutive, sclérose en plaques, infarctus du myocarde, oedème aigu du poumon, tumeurs cancéreuses... sida !

De plus, jamais la fréquence des maladies dégénératives n'a été aussi importante.
D'ailleurs, il devient actuellement difficile de constater un décès de mort naturelle.
Fait encore plus inquiétant, nous sommes tous menacés par ces maladies dégénératives, et de pus en plus tôt d'une génération à l'autre.

Comment comprendre une telle fragilisation de la race si ce n'est en analysant notre façon de vivre et en admettant de remettre en cause nos comportements ?

* Remplacer le sucre blanc par du sucre intégral. Le Dr. Béguin a étudié et complété les travaux des dentistes Weston Price et Roos. Ces travaux ont été vérifiés par l'Association française d'odontostomatologie préventive. Le Dr. Béguin va à contre-courant de la pensée actuelle en matière de prévention de la carie. Le sucre n'est pas cariogène s'il est consommé sous sa forme intégrale, bien au contraire il est un des éléments essentiels dans la prévention de cette maladie dégénérative. L'action du sucre intégral, associé à une alimentation intégrale, est nettement supérieure à l'absorption de fluor, en ce qui concerne la prévention de la carie.
(...)
L'alimentation actuelle et ses conséquences
par Dr. Alain Bondil
La méthode Kousmine, éditions Jouvence ISBN 2883530017




MANQUE DE NATUREL

Il y a trois ans, un magazine d'information, publiait en France, un dossier intitulé "la margarine et le cancer". Colère de la Chambre syndicale de la margarinerie, qui décidait d'en appeler à la justice. Mal lui en prit ; il y a un mois, le Tribunal de Grande Instance de Paris donna raison à l'auteur et condamna les margariniers aux dépens.
Qu'avait donc osé écrire l'Ere Nouvelle ? Que la margarine est tout sauf un produit naturel.

"Si votre médecin vous conseille de consommer , de préférence, des margarines, demandez-lui s'il sait comment elles sont chimiquement traitées", voilà la phrase qui était imprimée sur la couverture du magazine l'Ere Nouvelle.

Evidemment, à l'intérieur suivait une description précise des différentes étapes de la fabrication des margarines.
Les voici :
D'abord, les graines oléagineuses sont battues, décortiquées, moulues et floconnées afin que les matières grasses qu'elles contiennent entrent bien en contact avec le solvant qui va permettre de les extraire.
Ce solvant est, en général, l'exane, un dérivé du pétrole bon marché qui, en outre, présente l'avantage de pouvoir être presque entièrement récupéré après l'extraction.
On obtient alors de l'huile brute.
Comme celle-là contient un certain nombre de substances indésirables (phospholipides, mucilages...), après l'extraction a lieu le dégommage. Cette deuxième opération consiste à chauffer l'huile brute avec de l'eau et parfois de l'acide phosphorique. Les substances à éliminer s'hydratent et il est alors facile de les éliminer par centrifugation.
Troisième étape : le raffinage, qui supprime les acides gras "libres" responsables du rancissement.
On ajoute à l'huile un mélange de soude et carbonate de sodium et on brasse le tout.
Une fois la réaction chimique obtenue, on procède à nouveau par centrifugation.

CUITE ET ARCHICUITE
A ce stade, les huiles obtenues peuvent encore être considérées comme naturelles. Mais hélas, elles sont fortement colorées (de jaune foncé à brun) et présentent une saveur peu discrète, aussi est-il nécessaire de les décolorer et de les désodoriser, deux opérations assez brutales.
Durant la première, l'huile est mise au contact d'une substance absorbante (argile, terre glaise, charbon) souvent traitée avec de l'acide sulfurique ou chlorydrique.
Durant la seconde, l'huile est chauffée à plus de 200° pendant trente à soixante minutes, ce qui a pour effet de réduire presque à néant l'activité de la vitamine E présente dans l'huile d'origine (elle sera rajoutée artificiellement dans le produit final).
Enfin, pour clore le processus, reste une toute dernière étape : l'hydrogénation partielle qui donne aux graisses végétales des propriétés physico-chimiques adaptées aux besoins de l'industrie alimentaire (excellente durée de conservation notamment).

La réaction chimique se fait à nouveau à haute température (de 120° à 210°) en présence d'hydrogène sous pression contrôlée et d'un catalyseur (généralement le nickel).

LE DROIT D'EMETTRE DES DOUTES
Où le bât blesse-t-il dans tout cela ? Selon le magazine l'Ere nouvelle, qi a compulsé une abondante littérature scientifique, il se forme au cours des traitements chimiques que subissent les huiles destinées à la fabrication des margarines des acides gras dénaturés de configuration "trans" dont on ignore les effets sur les cellules de l'homme.

"Ces nouvelles substances devraient être considérées comme de véritables additifs alimentaires et être surveillées comme telles", écrit l'Ere Nouvelle. En gagnant son procès, l'Ere Nouvelle a obtenu le droit d'émettre publiquement des doutes sur les qualités d'un produit d'alimentation courante...

Article de Pascale Gruaz, 24h de Lausanne du 17 juin 1987


Boulangerie industrielle : l’INSERM fait le lien avec le cancer du sein

Les chercheurs de l’INSERM viennent de démontrer qu’il y avait un lien entre la présence d’acides gras trans dans le sang et le cancer du sein. Les acides gras trans sont presque systématiquement employés dans tous les produits de boulangerie industrielle qui utilisent des margarines hydrogénées et des huiles végétales raffinées pour les pains de mie, les viennoiseries, les gâteaux, les pâtes à pizzas et autres pâtes feuilletées
Les résultats obtenus par l’INSERM montrent que les femmes ayant des taux élevés d’acide gras trans dans le sang ont deux fois plus de risques d’avoir un cancer du sein par rapport aux femmes ayant le taux le plus bas.
Rappelons que dans certains pays, comme au Danemark, l’emploi d’acide gras trans dans l’alimentation est interdit tandis que, chez nous, il n’est même pas obligatoire de les mentionner sur les étiquettes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article

commentaires

mauvaise haleine solution 17/02/2015 19:57

There is noticeably a bunch to know about this. I feel you made some good points in features also.

soigner les acouphènes 17/02/2015 19:57

Along with almost everything which seems to be developing within this particular area, a significant percentage of points of view are actually relatively stimulating. Nonetheless, I beg your pardon, because I do not subscribe to your whole plan, all be it stimulating none the less. It would seem to everybody that your comments are not totally justified and in simple fact you are generally your self not totally certain of the point. In any event I did enjoy reading it.

Hemorroides traitement 14/12/2011 21:44



Comme tout ceci est si bien dit ! Rien à ajouter, j'abonde à 100%


hemorroides

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher