Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 10:33

 

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du système digestif, qui évolue par poussées (ou crises). Elle se caractérise principalement par des crises de douleurs abdominales et de diarrhée, qui peuvent durer plusieurs semaines ou mois. Fatigue, perte de poids et même dénutrition peuvent survenir si aucun traitement n'est entrepris.

 

Dans certains cas, des symptômes non digestifs, qui touchent la peau, les articulations ou les yeux peuvent être associés à la maladie.

 

La maladie de Crohn a été décrite pour la première fois en 1932 par un chirurgien américain, le Dr Burril B. Crohn. C'est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin de cause inconnue.

 

Elle peut théoriquement atteindre tous les segments du tube digestif, mais ses localisations préférentielles sont l'iléon (partie terminale de l'intestin grêle) et le côlon. Le rectum est très rarement touché. Le plus souvent, un seul segment intestinal est malade.

 

Mais, ce qui est important, c'est que lorsque les segments touchés sont multiples, ils sont séparés par des intervalles sains contrairement aux lésions de la rectocolite hémorragique (RCH).

 

La paroi de l'intestin atteint est oedématiée. Au cours de l'évolution, cet oedème de la paroi va entraîner une diminution du diamètre intestinal. Une évolution vers la fibrose, source de sténose (rétrécissement) peut également survenir. La maladie est caractérisée par la présence d'ulcérations, plus ou moins larges, plus ou moins profondes qui peuvent traverser toute la paroi (fissures) provoquant ainsi abcès et fistules.

 

Cette maladie touche les deux sexes, et apparaît en général entre 20 et 40 ans.

 

Dans sa forme typique, le début est lent et insidieux. Diarrhées épisodiques et vagues douleurs abdominales résument la symptomalogie pendant des mois ou des années. Lorsque la maladie est bien installée, la diarrhée, d'intensité moyenne, parfois grasse, rarement sanglante est le symptôme principal. Des douleurs fixes et continues dans la fosse iliaque droite ou paroxystiques ou atypiques sont associées. L'amaigrissement, la fièvre sont d'autres symptômes importants.

 

Chez l'enfant, le retard de croissance est un symptôme évocateur.

 

La maladie de Crohn peut également se manifester par des symptômes non intestinaux :

  • Les manifestations articulaires sont fréquentes : polyarthrite, spondylarthrite ankylosante. L'hippocratisme digital (doigts dits en baguette de tambour, ongles cyanosés et bombés en verre de montre) est souvent observé, l'ostéomalacie et l'ostéoporose, un peu moins.

  • Il existe des signes cutanés et muqueux : erythème noueux, ulcérations cutanées, aphtes, glossite, iritis.

  • Des troubles hépatiques sont souvent associés : stéatose, hépatite, cirrhose, lithiase, etc.

  • Des manifestations urinaires sont fréquentes : compressions urétérales, amylose rénale, fistules iléo-vésicales, lithiase urinaire.

  • Des fistules génitales avec stérilité sont possibles.

 

Causes

La maladie de Crohn est due à une inflammation persistante des parois et des couches profondes du tube digestif. Les causes de l'inflammation sont inconnues et vraisemblablement multiples, impliquant des facteurs génétiques, auto-immuns et environnementaux.

 

La maladie de Crohn a des caractéristiques de maladie auto-immune. Les chercheurs pensent que l'inflammation du tube digestif serait liée à une réaction immunitaire excessive de l'organisme contre des virus ou des bactéries présents dans l'intestin. On ne sait pas encore si cette réaction auto-immune est la cause ou une des conséquences de la maladie.

 

On remarque également que l'incidence de la maladie de Crohn est plus élevée dans les pays industrialisés et tend à augmenter depuis 1950. Cela laisse croire que des facteurs environnementaux, probablement liés au mode de vie occidental, pourraient avoir une influence importante sur l'apparition de la maladie.

 

Le rôle de l'alimentation a souvent été évoqué sans pour autant être confirmé. De même, on a longtemps pensé que le stress pouvait déclencher des crises.

Aujourd'hui, les chercheurs se penchent surtout sur le rôle éventuel d'une infection par un virus ou une bactérie dans le déclenchement de la maladie. Outre une infection par un microbe "extérieur", un déséquilibre de la flore intestinale pourrait aussi être en cause.

 

Solutions naturelles

En parallèle de mesures pour prévenir l'aggravation et les récidives des crises (mesures alimentaires en particulier), certains compléments nutritionnels permettent de soutenir la fonction intestinale avec l'apport de nutriments (curcuma, fructo-oligosaccharides, etc) qui vont soulager les irritations gastro-intestinales, participer à la restauration de la muqueuse intestinale et donc réduire l'inflammation du tube digestif.

 

Diane Berger

Bio infos n° 98 - septembre 2011

 

  lire aussi :

L'alimentation occidentale

La digestion - la bouche

L'hyperméabilité intestinale : source de nombreuses pathologies !

Les méfaits de la mauvaise alimentation

L'état de l'intestin et ses conséquences sur notre santé

Partager cet article

Repost 0

commentaires

santé de la langue 22/02/2015 12:26

whoah this blog is fantastic i love studying your articles. Stay up the great work! You recognize, lots of persons are hunting round for this info, you can aid them greatly.

homéopathie 22/02/2015 12:26

Amazing! This blog looks just like my old one! It's on a entirely different topic but it has pretty much the same page layout and design. Excellent choice of colors!

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher