Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 19:50

 


Comment une petite levure vivant naturellement dans notre intestin se transforme en un parasite qui empoisonne notre vie. Témoignage.


Sodas, boissons énergétiques, barres chocolatées, friandises des onze et quatre heures. La dérive alimentaire que connaissent les sociétés occidentales, « vers toujours plus sucré », est à l'origine d'une nouvelle maladie : la candidose ou sur-prolifération de Candida albicans, une levure qui vit naturellement dans nos intestins. La candidose est une maladie encore peu connue, mais qui touche de plus en plus de personnes et qui pourrait devenir un véritable fléau de nos sociétés modernes.


Les premières interrogations

Vous sous sentez souvent fatigués, surtout après les repas.

Vous avez toujours envie de manger quelque chose de sucré.

Peut-être aussi souffrez-vous, de problèmes de ballonnement et de production excessive de gaz ?

Alors, il est possible que, comme moi, vous souffriez d'une sur-prolifération d'un micro-organisme, le Candida albicans, infection encore appelée candidose.

Pendant des années, je me suis senti fatigué et avais constamment la goutte au nez. Je mettais ça sur le compte de mon investissement prononcé dans mon travail et d'une allergie à la poussière apparue pendant mon enfance.


Puis un jour, j'ai commencé à avoir de l'urticaire sur les doigts, mon médecin m'avait dit à l'époque que c'était une allergie de contact, probablement liée à l'alcool à 90% que j'utilisais dans le cadre de mon travail. Je constatais aussi les mêmes symptômes quand je buvais du vin ou de la bière. OK, une allergie à l'alcool, je ne m'inquiète pas outre mesure et limite les contacts avec les produits alcoolisés. Effectivement, j'ai moins de démangeaisons, enfin au début...


Mais le temps passant, les démangeaisons recommencent et s'intensifient, puis elles se produisent aussi au niveau du cuir chevelu, accompagnées d'une production abondante de pellicules. Bien, il semble donc qu'il y ait quelques chose d'autre. La liste des allergènes alimentaires est effroyablement longue, parmi les plus courantes, les allergies aux produits laitiers, au gluten, au blé, au sésame, au chocolat, aux fruits de mer, aux levures...

En faisant attention à ce que je mange, je me rends compte que mes symptômes empirent avec certains aliments tels que le vin, le pain, le fromage, mais aussi les gâteaux ou les pâtes. Mon médecin et moi pensons alors que ce pourrait bien être un problème de sur-prolifération de Candida albicans, ou candidose, surtout que d'autres symptômes se sont ajoutés aux premiers, comme une sensation de ballonnement après avoir mangé et une production de gaz excessive.


Biologie du Candida

Candida albicans est une levure monocellulaire qui habite naturellement dans notre tube digestif, entourée de millions d'autres micro-organismes. Tous ces micro-organismes nous aident à digérer notre nourriture ; sans eux, nous ne pourrions pas vivre. Cependant, quand les conditions lui deviennent trop favorables, Candida albicans peut prendre une forme fongique et développer de longs filaments qui s'incrustent dans la paroi intestinale. C'est sous cette forme que Candida albicans devient nuisible à la santé : elle se comporte alors comme un parasite consommant une grande partie du sucre que nous ingérons, directement dans le tube digestif, mais aussi dans les veines et artères !


En effet, la forme fongique enfonce ses hyphes (filaments formant le corps du champignon) dans les parois des intestins jusqu'à atteindre le réseau sanguin d'où elle extrait le sucre qui devrait alimenter les cellules. Ces intrusions dans les parois des organes digestifs ouvrent en outre des micro-fissures qui laissent passer des particules alimentaires partiellement digérées, pouvant provoquer des réactions allergiques à des aliments de plus en plus nombreux et variés : à un stade extrême, certaines personnes deviennent allergiques à tout ! Et pour compléter un tableau déjà assez terne, Candida albicans diffuse dans le sang des dizaines de toxines différentes qui affaiblissent le système immunitaire ( Le système lymphatique : un allié méconnu ).


Origine de la maladie

La sur-prolifération de Candida albicans est le résultat d'un déséquilibre de la flore intestinale. Elle a plusieurs origines possibles, mais les deux principales sont une surconsommation d'antibiotiques et une alimentation trop riche en sucres. La plupart des antibiotiques n'affectent pas Candida albicans, mais tuent les bactéries amicales comme les lactobacilles et les bifidus. L'espace auparavant occupé par les bonnes bactéries est alors envahi par Candida albicans. Attention, l'ingestion d'antibiotiques peut aussi se faire à l'insu des consommateurs par la consommation de viandes d'animaux ou de poissons issus d'élevages intensifs qui utilisent pléthore d'antibiotiques. Les antibiotiques protègent en effet les animaux et les poissons des maladies liées à la concentration dans un espace réduit, c'est surtout le cas des poulets, porcs et poissons d'élevage intensif. (lire Vaccination obligatoire du troupeau)

L'autre cause pouvant provoquer la candidose est une alimentation déséquilibrée liée, en particulier la consommation de produits à riche composition glucidique (sucré). En effet, comme Candida albicans se nourrit exclusivement de sucre, sa consommation favorise la prolifération de ce champignon aux dépens des autres bactéries.


Symptômes et diagnostic

Les symptômes de cette infection sont extrêmement variés et diffèrent de personne à personne : fatigue, surtout après les repas, coup de pompe, faiblesse de la mémoire, envie d'aliments sucrés, bouche pâteuse le matin, suée soudaine sans avoir fait d'effort physique, congestion et écoulement nasal, ballonnements et production excessive de gaz, constipation chronique, diarrhée, vaginite, démangeaison rectale, démangeaisons cutanées, acné, fissures cutanées, pellicules, chute de cheveux, douleurs musculaires, allergies en tout genre et pour de plus en plus d'aliments...

Une combinaison de ces symptômes devraient vous conduire à demander un avis médical. Mais attention, il est souvent difficile de faire le diagnostic de cette maladie car Candida albicans fait partie de la flore intestinale normale.

Il existe néanmoins quelques tests cliniques qui permettent de la suspecter.


Que faire ?

Le traitement est simple, mais est assez contraignant. Il faut agir sur deux plans : d'une part, affaiblir le champignon en le privant de nourriture (éliminer les sucres de votre alimentation) ; d'autre part, le combattre en consommant certaines aliments et médicaments antifongiques.


La première action, le jeûne des sucres, est la plus importante car elle permet d'affaiblir le champignon et de réduire sa taille. Le champignon ne trouvera en effet plus de nourriture dans le tube digestif et une grande partie mourra de faim. Il s'agit de changer complètement de régime alimentaire en éliminant sucres et sucres lents pendant six à douze mois. Sont à proscrire toutes les formes de sucre, naturelles ou pas : le champignon ne fait pas de différence entre le sucre raffiné et le sucre du miel ou des fruits. Il faut aussi éliminer toutes les sources de nourriture qui se transforment en sucres dans le tube digestif comme les aliments à base de farine (pains, pâtes, gâteaux et biscuits), les légumes et céréales riches en amidons : pomme de terre, riz, igname, manioc, etc.


Pour compenser la perte des glucides dans l'alimentation, il convient de se nourrir d'aliments fibreux et riches en lipides comprenant 60% à 70% de légumes fibreux, 10% à 15% de viandes ou poissons et 10% à 15% de glucides complexes tels que le quinoa, le millet, le riz complet ou les haricots (attention pendant le premier mois, il est préférable de se passer complètement des glucides complexes).


En passant à un tel mode alimentaire, le fonctionnement de notre corps change : au lieu d'utiliser les glucides (sucres) comme source d'énergie, le corps utilise les lipides (graisses). Ce type d'alimentation a, entre autres, été décrit par le docteur Atkins et est aussi appelé le « régime de l'Homme de la caverne », car il est probablement très proche de l'alimentation de nos ancêtres chasseurs-collecteurs du néolithique.

Pendant les premières semaines de ce régime,une grande partie de ce champignon va mourir, ce qui peut provoquer la réaction d'Herxheimer. Lorsque les cellules du champignon meurent, elles libèrent une grande quantité de toxines qui se retrouvent dans notre flux sanguin et nous empoisonnent. Le patient ressent alors une grande fatigue et les symptômes qui s'étaient amoindris peuvent revenir avec encore plus de force qu'auparavant. C'est le moment de tenir bon et de garder le cap.


Il est aussi important d'éviter la consommation de produits contenant des levures ou dont la fabrication nécessite une fermentation : c'est par exemple le cas de tous les alcools, du pain, de la peau des fruits (en particulier du raisin), de la sauce de soja ou du vinaigre. Les levures peuvent en effet interagir avec Candida albicans.


Mais se priver de sucres n'est pas suffisant car le champignon s'est aussi confortablement installé dans les tissus des intestins et il se nourrit ainsi directement dans le sang, il est donc nécessaire de le combattre avec des substances antifongiques. C'est le cas d'aliments naturels comme l'ail et l'extrait de pépin de pamplemousse. Pendant mon infection, j'ai remarqué que ces derniers avaient une action très efficace dans mon cas. En complément de tout cela, il est conseillé de prendre régulièrement des probiotiques (lactobacilles et bifidus) pour permettre aux "bonnes bactéries de recoloniser le côlon et ainsi de rééquilibrer notre flore intestinale".


Le régime « Homme des cavernes »

Passer du régime glucidique de l'homme occidentale au régime lipidique de l'homme des cavernes n'est pas facile car le corps, habitué à un métabolisme sucré, a besoin de quelques jours pour s'adapter, période pendant laquelle on éprouve une sensation de très grande faim. Par contre, le passage inverse du métabolisme lipidique au métabolisme sucré est quasi instantané et il suffit donc d'une bonne pizza pour réduire à néant les efforts d'un mois !


Après mon traitement, mes problèmes intestinaux, mon urticaire, mes pellicules ont disparu et il semblerait même que mon allergie aux poussières se soit bien amoindrie. Un autre avantage du régime lipidique est qu'il permet de perdre du poids parce que le corps, au lieu de faire des provisions de graisse pour les temps durs, les consomme.


Attention cependant, certaines personnes sont tentées de continuer ce régime après guérison, mais il n'est pas certain qu'à long terme cela n'ait pas d'effets secondaires. Gourmand et fin gourmet, j'ai vraiment été très frustré de me priver des si nombreuses merveilles de la gastronomie française. Toutefois, j'envisage dorénavant de faire un régime « Homme des cavernes » d'un mois chaque année pour purger mes intestins, peut-être en janvier, après les fêtes de fin d'année, en février, le mois le plus court ou en mai pour préparer la saison « maillot de bain ».


Dr Christian K. Dang

Chercheur post-doctoral en écologie et

microbiologie à l'université de Cork, en Irlande

Biocontact – janvier 2009

 

 

Comprendre le système intestinal :

Terrain Baso-colitique, écosystème perturbé

 

Quelques cas cliniques :

Cliniques par TERRAIN : Baso-colitique
Hernie cervicale, terrain oxydé

 

  LIRE AUSSI :

Prendre soin de sa flore intestinale 

L'état de l'intestin et ses conséquences sur notre santé

Mycoses et candidose - Sa provenance

Mycoses et candidose - Modes d'infestation et de contamination

Mycoses et candidose - Facteurs favorables au développement des candidoses

Mycoses et candidose - Relations entre Candida et certaines bactéries

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

martine 24/04/2017 23:09

Bonjour j aimerai adhérer a un groupe pour m encourager a continuer mon régime je l ai recommencé aujourd'hui hui j abrite bxl et ai besoin d encouragement tel un group de parole

Fad 15/01/2017 21:02

Bonjour,
Combien de temps a duré ce régime?Combien de temps pour reprendre des légumes tel que pommes de terre? Les patate douce st elles autorisées?.lorsque les symptomes diminueent faut il prendre en meme temps anti fongique naturel probio?Lesquelles conseillerait vous svp?sachant que je wuiw intoléra'nte au lactose
Bien a vous

aspiration centralisée 07/12/2016 12:16

C'est quelque chose que je ne soupçonné pas. Article très intéressant à lire

mauvaise haleine quoi faire 20/02/2015 10:09

I loved as much as you'll receive carried out right here. The sketch is attractive, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get got an impatience over that you wish be delivering the following. unwell unquestionably come further formerly again as exactly the same nearly a lot often inside case you shield this increase.

mauvaise haleine solutions 20/02/2015 10:09

Hello there! This is my first visit to your blog! We are a collection of volunteers and starting a new project in a community in the same niche. Your blog provided us valuable information to work on. You have done a wonderful job!

test haleine 20/02/2015 01:15

Thank you for another excellent post. Where else could anyone get that kind of information in such a perfect way of writing? I have a presentation next week, and I am on the look for such information.

remède mauvaise haleine 20/02/2015 01:15

Nice post. I learn one thing more difficult on different blogs everyday. It is going to at all times be stimulating to read content material from different writers and practice somewhat one thing from their store. I'd want to make use of some with the content material on my blog whether or not you don't mind. Natually I'll provide you with a hyperlink on your internet blog. Thanks for sharing.

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher