Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 18:50

 

Ennemi numéro deux à surveiller de très près : le sel.


En France, on estime qu'il est responsable de 75 000 accidents cardio-vasculaires et qu'il tue près de 25 000 personnes chaque année.

Le sel serait donc trois fois plus dangereux que la conduite automobile.

 

Les experts de la santé s'accordent sur le processus de destruction : le chlorure de sodium accroît la pression artérielle, ce qui entraîne tôt ou tard des accidents cardio-vasculaires. Le problème, c'est que les français avalent entre 9 et 10g de sel par jour, 12g pour les plus accros.

Et ce n'est pas forcément parce qu'ils ont la main lourde avec la salière. Près de 80% du sel consommé provient des aliments eux-mêmes. Une étude lancée par l'AFSSA en 2002 a mis en évidence que "le pain, la charcuterie, les coupes, les fromages, les plats composés, les pizzas, les quiches, les sandwiches, les viennoiseries, les pâtisseries, les condiments et les sauces étaient les principaux vecteurs de sel avec plus de 80% des apports quotidiens".

L'agence préconisait dans le même temps de réduire de 20%, en cinq ans, l'apport de sel. Mais face à la pression des industriels, elle n'a ni imposé des normes pour réduire les ajouts de sel ni mis en place un étiquetage sodium. Bref, elle s'en est tenue à des recommandations et rien n'a changé.

 

Il faut dire que, pour les industriels, le sel a plus d'un atout.

Non seulement il ne coûte -presque- rien, mais en plus il rehausse les saveurs et permet de gonfler artificiellement les produits car il retient l'eau – un usage fréquent pour les jambons sous plastique. Alors, lorsque quelques détracteurs viennent mettre leur grain de sel dans ses combines, le lobby s'énerve.

 

Pierre Meneton – chargé de recherche à l'INSERM au sein du département de Santé publique et d'information médicale (SPIM) de Jussieu, et qui brandit depuis quelques années l'étendart "sel, attention danger" – s'est ainsi vu récemment assigner devant les tribunaux par le Comité des salines de France et par la Compagnie des salins du Midi et des salines de l'Est.

 

 

Le sel se cache pour nuire.


L'étude Intersalt, menée en 1997 à l'échelle planétaire sur 10 000 personnes dans 32 pays, a démontré que lorsqu'un individu réduit de 2,3g sa consommation journalière de sodium, sa pression artérielle se trouve abaissée de 4,5/1,5mm de mercure.

 

Comment éviter de manger trop salé ? 

 

Tout d'abord en écartant les plats préparés et en mangeant des produits les plus frais possible. Une ratatouille maison sera bien moins salée que son homologue en barquette ou surgelée. "Une boîte de conserve de haricots rouges compte 1 236 milligrammes de sodium : la même quantité de haricots achetés sur le marché et cuits à la maison, 7 milligrammes seulement", révèle un site de prévention canadien.


Mettez la pédale douce sur le fromage, surtout le gruyère, le parmesan, la feta... Apprenez aussi à lâcher progressivement la salière. S

 

i vous trouvez que vos plats manquent de goût, ajoutez des épices, de l'ail, des plantes aromatiques, une pincée de levure de bière...

 

 

Le sel non raffiné, le comble du raffinement

 

Si vous ne pouvez pas vous en passer, faites au moins l'effort de proscrire le sel blanc raffiné. Lavé, traité, il est appauvri en sels minéraux et en oligo-éléments et enrichi d'additifs chimiques anti-agglomérants... Si l'on doit ajouter quelques pincées de sel dans sa platée de pâtes au blé complet, autant qu'il soit biologique. Dans ce cas, il y a fort à parier qu'il aura été récolté à la main dans des marais salants. Et qu'il aura simplement été égoutté et criblé, ou broyé pour le sel fin. Ce sel gris, moins riche en sodium, l'est davantage en magnésium, calcium et oligo-éléments.

 

 

Pour remplacer le sel

 

KCI : salez vos plats cuisinés à l'aide de préparations à base de chlorure de potassium (KCI). Il a non seulement le même goût que le sel de table classique mais en plus il réduit naturellement l'hypertension artérielle.

 

Gomasio : ce mélange japonais de graines de sésame et de sel permet de réhausser vos plats en les salant nettement moins. Un gomasio classique est composé de 10% de sel et 90% de sésame.

 

A lire

Eliminez le sel, retrouvez la forme

de Marie-Dominique Matray

Ed. Alpen

 

lire la suite :

Nos poisons quotidiens

Le sucre, un poison nommé désir

Farine, trop raffinée pour être vraie

Les huiles, essentielles en bio

L'eau, pas toujours potable

 

Amel Bouvyer et Hélène Binet

Quelle santé - février 2008 - n° 24


Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article

commentaires

spray pour haleine 24/02/2015 22:09

WONDERFUL Post.thanks for share..more wait .. …

traitement mauvaise haleine 24/02/2015 22:09

You can certainly see your skills in the work you write. The sector hopes for more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. All the time follow your heart.

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher