Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 20:33

La méthode Kousmine est une véritable révolution qui a vu le jour, il y a cinquante ans. Partant du principe que la plupart des pathologies proviennent du changement des habitudes alimentaires, elles peuvent donc se résoudre par l'alimentation.

Aujourd'hui, Philip Keros, médecin, membre de la Fondation Kousmine, nous éclaire sur les nécessaires évolutions de la méthode Kousmine.

Les origines de la méthode Kousmine remontent à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Catherine Kousmine, alors jeune médecin, est choquée par la disparition de deux de ses patients âgés de 12 ans, terrassés par le cancer. La pauvreté des traitements thérapeutiques de l'époque, mais surtout la découverte que certains aliments, dont les huiles, perdent leurs propriétés bienfaitrices, il laisse à penser que la mutation des produits de consommation est la cause de nos maladies. Mais pas uniquement, puisque nos erreurs alimentaires et nos mauvais choix sont également incriminés. C'est durant ses travaux qu'elle constate le rôle prépondérant joué par l'alimentation sur le système immunitaire. Cette découverte, qui n'en est pas une puisque Hippocrate répétait à l'envie que l'aliment pouvait devenir un médicament, a conduit Catherine Kousmine à poursuivre et préciser ses recherches, notamment au niveau cellulaire. Ses conclusions la conduisent à considérer avant l'heure, que la faiblesse su système immunitaire de l'homme "civilisé", ses incohérences, ses maladies auto-immunes et dégénératives (polyarthrite, cancer, sclérose en plaques) sont dues, entre autres, aux erreurs alimentaires répétées pendant des années, et à la consommation d'aliments raffinés et chimiquement modifiés par l'industrie agroalimentaire. Selon elle, c'est en corrigeant ces erreurs que l'on peut guérir. C'est avec cette logique que Catherine Kousmine a élaboré sa méthode de prévention et de guérison des maladies dégénératives ainsi que le maintien du bien-être vital.

Un seul mot d'ordre : manger sain
Catherine Kousmine fonde sa méthode sur cinq pilliers :
* une alimentaion saine,
* une complémentation en nutriments (vitamines et minéraux),
* une hygiène intestinale,
* un équilibre acido-basique,
* des implications psychiques de la maladie.

Ce sont ces cinq fondements, tous basés sur l'importance de l'alimentation, qui ont fait de ce médecin une visionnaire, véritable pionnière de la nutrition comme médication.

Manger sainement, c'est avant tout manger des produits naturels. Ce qui nous semble être une évidence était à son époque révolutionnaire. Car, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, l'industrie agroalimentaire se lançait aveuglément dans le raffinage. Les produits de base de l'alimentation étaient manipulés, leur structure chimique transformée. Les huiles étaient extraites à chaud et subissaient divers traitements chimiques, les céréales étaient blutées, autrement dit privées de leur coque protectrice riche en vitamines, et oligo-éléments, le sucre de betterave était raffiné jusqu'à obtenir une couleur plus blanche que blanche. "La doctoresse Kousmine a mis en évidence que le raffinage aboutissait à détruire les substances vivantes des huiles qui devenaient ainsi des huiles mortes, indique Philip Keros. Elle a donc insisté sur l'importance d'utiliser des céréales complètes, du sucre intégral ou des huiles de première pression à froid qui contiennent ce qu'elle appelait des vitamines F. On sait aujourd'hui que cette vitamine F n'est qutre que les oméga 3 et 6. On ne conteste plus aujourd'hui leur importance sur les membrances cellulaires, sur les systèmes immunitaire et cardiovasculaire, de leurs propriétés anti-inflammatoires, sur les structures et le fonctionnement du cerveau, au niveau hormonal... j'en passe tant la liste est longue."

Toutefois, la méthode Kousmine est sobre, voire déprimante. Les repas doivent se composer de légumes crus et cuits, de fruits, de céréales complètes (crues et cuites). Elle conseille une réduction des viandes et des produits laiters, pas plus de 30 g de fromage et de beurre par jour.
C'est aussi à cette grande dame que l'on doit l'importance accordée à chaque repas, à des heures fixes, avec comme unité de volume la formule devenue célèvre : "un petit- déjeuner de roi, un déjeuner de prince, un dîner de pauvre". (Nos trois repas : du roi au pauvre )

Une méthode visionnaire...

Des années quarante à nos jours, le message ne cesse de s'amplifier. Comme le rappelle le docteur Keros, "les modifications apportées à l'alimentation depuis les années soixante n'ont cessé d'évoluer. Nous sommes dans un ère d'infantilisation de notre rapport à l'alimentation. En clair, nous sommes dans le "tout, tout de suite, vite et sans effort". Pendant ce temps, les aliments sont transformés et présentent un taux trop élevé de graisses "trans" et de sucre".
Des sucres raffinés et des graisses "trans" qui ne suscitent pas de satiété d'où une certaine persersité et de flagrants paradoxes.
"Lorsqu'on mange des sucres raffinés, des farines blanches et tout autre produit alimentaire industriel, l'organisme reçoit bien la quantité de sucre et de graisse, mais il éprouve une très grande difficulté pour la convertir en énergie pour la cellule. Le résultat est une souffrance métabolique au niveau cellulaire qui est toujours en demande d'énergie, et le corps appelle à être nourri puisqu'il lui manque de l'énergie."
Et voilà comment cette quantité de sucres raffinés et de graisses "trans" est convertie en gras et stockée sur les hanches et le ventre. D'où les paradoxes concernant les personnes en surcharge pondérale qui souffrent fréquemment de polycarences et d'hypoglycémie réactionnaire.

... et en constante évolution
Les transformations apportées à la nourriture touchent à présent des produits qui ne concernaient pas ceux que Catherine Kousmine connaisait à son époque.
En ligne de mire des actuels "Kousminiens", le gluten et les produits laitiers, avec comme fervent défenseur Marion Kaplan, bionutritionniste et élève de Catherine Kousmine, qui reprend le flambeau. pour la première fois, ce sont des médecins qu'elle a formés qui s'expriment.
Regroupés au sein de l'Association médicale Kousmine, ils mettent en application et confirment les quarante années de recherches de la doctoresse, mais ils se doivent d'élargir le combat, du fait de ces changements de comportement alimentaire. Ainsi, deux nouveaux volets pourraient être ajoutés aux cinq piliers originels de la méthode Kousmine.
Le docteur Keros conclut que "nous faisons une surconsommation de produits laitiers, dont le lait UHT, qui fait partie des allergènes numéro un. Quand vous savez que les produits laitiers concentrent 80 fois les PCB (polluants très toxiques) et les dioxines de l'environnement, cela donne à réfléchir. Ils ont cette capacité d'induire une perméabilisation de l'intestin, qui chez des adultes ou des enfants favorise les auto-intoxications. Ainsi l'industrie agroalimentaire propose une alimentation qui est responsable en partie du triplement du nombre de maladies cancéreuses, et de maladies dégénératives". L'autre fautif pour les "kousminiens", c'est l'environnement. "La pollution et l'industrie pétrochimique tiennent également et une très grande place dans cette terrible évolution des pathologies. Les groupes pétrochimiques occupent un espace dans la sphère décisionnaire qui est assez inquiétante. Nous avons aujourd'hui un ministre de la Santé qui signe des autorisations de planter des OGM en plein champ, autorisations qui sont tout simplement illégales. Et il le fait en toute connaissance de cause. Et, en opposition, on emprisonne des faucheurs de plans d'OGM. Nouvs vivons dans un drôle de monde."

Interview de Dr. Philip Keros
Médecin homéopathe - phytothérapeute
15 bis Bd Gouvion Saint Cyr
75017 PARIS
tel : 01 45 74 07 42

 Publié dans Plantes & Santé n°66 février 2007

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article

commentaires

mauvaise odeur bouche 14/02/2015 12:37

That is really interesting, You are a very professional blogger. I have joined your rss feed and look forward to looking for extra of your excellent post. Additionally, I have shared your site in my social networks!

astuce haleine fraiche 14/02/2015 12:37

I want to show my thanks to this writer just for rescuing me from such a trouble. After checking through the world wide web and getting things that were not beneficial, I thought my entire life was done. Being alive without the presence of approaches to the problems you have sorted out by means of your good report is a crucial case, and the kind which might have adversely damaged my entire career if I hadn't noticed your site. The competence and kindness in dealing with the whole lot was precious. I don't know what I would have done if I had not come across such a thing like this. I can also now look forward to my future. Thanks a lot very much for this skilled and amazing help. I will not hesitate to endorse the blog to any person who should get guide on this problem.

baies de goji 01/03/2013 16:52


Le repas de midi devrait comporter des crudités avec de l’huile mono et poly-insaturée (idéalement une vinaigrette mariant huile d’olive et huile de noix par exemple),
puis un plat avec une protéine, des légumes et des glucides (pains, pâtes, quinoa, riz..). Le dessert n’est nullement indispensable !

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher