Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 09:22


L'acidité et la douleur


Dans le cadre d'une étude scientifique réalisée à Innbruck sur 60 personnes faisant une cure selon la méthode du Dr. F.X. Mayr *(principalement des femmes âgées de 20 à 80 ans), la moitié des personnes test a reçu une poudre basique et l'autre moitié un placebo. Pendant la durée de l'étude (3 mois); les différents maux comme les douleurs articulaires et douleurs dans la nuque, les contractures musculaires, les ballonnements, la tachycardie, la fatigue, les troubles du sommeil et de la concentration, les démangeaisons ou encore les bouffées de chaleur diminuèrent sensiblement. La capacité de l'organisme à neutraliser l'excédent d'acide s'améliora considérablement chez les personnes recevant trois fois par jour la préparation alcaline en poudre. Chez 75% des personnes testées, le foie se normalisa alors qu'au début, il était gros chez 80% des personnes. La tension artérielle baissa, la capacité de faire face au stress s'améliora tout autant que la forme physique et la bonne humeur. Et le plus important : l'attitude par rapport à l'alimentation ainsi que les habitudes alimentaires de tous les participants s'améliorèrent considérablement. De cette manière, le surpoids et les bourrelets de graisses indésirables disparurent durablement. Le résultat le plus important de cette étude est que l'acidité provoque des douleurs, une humeur dépressive ainsi qu'une attitude négative par rapport à la vie et ceci fut lors de cette étude vérifiable chez tous les patients.


maladies liées au principe de l'hyperacidité

Troubles cardio-vasculaires
Occlusion des artères périphériques et problèmes de circulation périphérique, mains et pieds froids chronique ;
Angine de poitrine ;
Athérosclérose
Tinnitus ;
Insuffisances veineuses, en particulier phlébites ;
Thrombophlébite, ulcères (ulcus cruris) ;
Thromboses ;
Déficite humoral ;
Angiopathies vasomotrices ;
Migraines :
Maux de tête frontaux

Etat énergétique général et système nerveux
Fatigue chronique ;
Etat d'épuisement végétatif ;
Mains et pieds froids chroniques ;
Déficit immunitaire (infections et infections bactériennes) ;
Syndrome de Raynaud ;
Sauts d'humeur fréquents ;
Insomnie ;
Nausées dues à la grossesse, vomissements

Maladies des organes excréteurs : peau, poumons, reins, intestins
Acné, rosacée ;
Champignons cutanés ;
Allergies, eczéma ;
Asthme ;
Calcules vésicaus et rénaux ;
Calcules biliaires :
Mycose à candida dans l'intestin ;
Maladie de Crohn, colitis ulcerosa ;
Syndrome de l'intestin irritable, diverticuloses, diverticulites ;
Caries, stomatites, gingivites

Affections orthopédiques
Lésions discales :
Arthrite, arthrose ;
Myogélose ;
Rhumatismes des parties molles ;
Epicondylite (tennis elbow) ;
Ostéoporose

Troubles du métabolisme
Diabète ;
Goutte.

page 1/4 : L'équilibre acido-basique - cas d'hyperacidité

page 2/4 : L'équilibre acido-basique - contrôle du bilan

page 3/4 : L'équilibre acido-basique - possibilités thérapeutiques


Coordonnées des auteurs
Dr. med. Robert M. Bachmann
Médecin généraliste, spécialiste en naturopathie, balnéologie et climatologie médicale

Dr. med. Wolgang May
Spécialiste des maladies internes, médecine physique et de réabilitation, médecin de cure, spécialiste en médecine environnementatle, naturopathie et homéopathie

Allgäu-Clinic für Naturheilverfahren (naturopathie)
Hahnenfeldst. 24, D-86825 Bad Wörishofen
Tél. : +49 171 622 5116
Télécopie : +49 8245 4301
www.sauere-basen-therapie.de
kontakt@sauere-basen-therapie.de

http://lamaisonbio.com/lequilibre-acido-basique

 

* Malheureusement, il n'existe pas de centres de cure F.X. MAYR en France.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans MICRO-NUTRITION
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 09:19

link

Le petit déjeuner se prépare le jour-même et il ne se conserve pas.
La variante sans gluten sans produits laitiers se trouve en bas de page.


bullet 4 cuillérées à café de fromage blanc maigre ou yogourt au soja ou purée d'amandes sans sucre, etc
bullet 2 cuillèrées à café d'huile de première pression à froid riche en acides gras poly-insaturés

Battre énergiquement ensemble l'huile et le fromage afin de bien les émulsionner.

Ajouter à ce mélange:

bullet 2 cuillèrées à café d'une céréale complète biologique crue, fraîchement moulue (le moulin à poivre électrique est très efficace) ou laisser tremper la céréale une nuit dans de l'eau, uniquement de l'eau
bullet le jus d'un demi-citron
bullet une demi banane mûre préalablement écrasée, ou deux cuillèrées à café de miel non-pasteurisé
bullet 2 cuillèrées à café d'une graine oléagineuse complète fraîchement moulue
bullet des fruits de saison en morceaux


De la Crème Budwig… à la Crème complète de fruits
 
 

 
 
     Comme vous le savez, la crème Budwig est un repas (petit-déjeuner le plus souvent) entièrement cru, composé d’éléments vivants de premier choix, qui répond à tous les points forts d’une alimentation de santé. Elle permet de choisir de nouvelles habitudes alimentaires pour prendre en main sa santé. Entièrement crue, d’une haute valeur nutritive, elle apporte énergie, vitamines, oligo-éléments et sels minéraux.
    
     De plus en plus de personnes et même d’enfants sont intolérants au gluten des céréales et aux produits laitiers. En ce cas, la traditionnelle crème Budwig n’est plus indiquée et il importe de l’adapter en conservant ses judicieux principes.
Voici donc la recette de ce que nous appelons la crème complète de fruits. Cette recette est bien sur sans gluten. 
 
Crème complète de fruits de saison
Pour 1 personne :
• 2 à 4 c à c de sarrasin décortiqué ou riz complet ou millet
• jus d’un demi-citron
• une pomme
• une demi-banane (facultatif)
• 1 c à c de purée d’oléagineux : amandes, noisettes ou sésame
• 2 c à c d’huile vierge biologique de première pression à froid riche en oméga 3 : lin, cameline, chanvre, noix, (germe de blé ou colza)
• fruits de saison locaux
Mettre dans un bol 2 à 4 c à c de sarrasin décortiqué ou riz complet ou millet, cru, fraichement moulu ou en flocons frais (un moulin à café convient très bien, ou une floconneuse)
Verser sur la farine ou les flocons fraichement préparés, le jus d’un demi-citron et mélanger pour que la farine soit complètement mouillée. C’est cette opération qui permet la bonne digestibilité de l’amidon cru. Réserver.
Laver la pomme, la couper en morceaux et la mettre dans un blender avec peau et pépins, avec éventuellement la banane. Ajouter la purée d’oléagineux, et 2 cuillères à soupe d’eau. Mixer.
Verser cette crème sur le mélange de céréales et citron, ajouter l’huile. Mélanger énergiquement : l’huile doit disparaître.
Ajouter des fruits de saison, entiers, en morceaux, râpés ou mixés, selon goût.
Cette crème de fruits ne nécessite ni sucre, ni miel, les fruits frais sont toujours largement assez sucrés.
Ceci est la recette de base, les variantes sont multiples, et les crèmes seront très différentes selon les goûts de chacun, les saisons, les envies du jour et l’inspiration du moment.
 


 

Le problème des céréales cultivées

 


Elles contiennent 10% de protéines, peu de lipides, beaucoup de glucides, des sels minéraux et des vitamines.
A l’heure actuelle, les céréales (blé, orge, avoine, seigle, sarrasin, riz, millet, maïs etc.) représentent les 2/3 des calories et la ½ des protéines absorbées.

Les céréales ont subi de nombreuses modifications de structure, modifications dues à une sélection initiale, mutations génétiques, si bien que leurs protéines diffèrent des grains ancestraux. Outre cet aspect, l’homme ne consomme que le grain. Cela signifie :
Beaucoup plus d’amidon,

Beaucoup moins de cellulose (perte de 90/% des fibres),
Beaucoup moins de protéines utiles,
Beaucoup moins de vitamines,
Beaucoup moins de phosphore et de magnésium50% en moins de calcium et de fer.

De plus le grain est cuit à des températures au-delà de 200°. Cette cuisson change grandement la structure de ses éléments.(MANGER CRU ).

Le pain qui est traditionnellement considéré comme l’aliment de base des Français n’a plus, pour les raisons indiquées, la valeur originelle de cette céréale. Il en est de même pour les autres céréales dégénérées par la cuisson, même si au niveau des chromosomes ces dernières n’ont pas subi de modifications. Le quinoa, le millet, le sarrasin échappent vraisemblablement à ce problème.

Les dangers proviennent donc de la structure de certaines protéines du blé et du maïs. Les protéines du riz, même altérées par la cuisson sont beaucoup mieux tolérées.

 

Où trouver des grains ancestraux de qualité ?

Kokopelli c'est un catalogue unique de près de 1200 variétés de semences anciennes, produites en agrobiologie.http://www.kokopelli.asso.fr/
et admirer leurs projets :
http://www.kokopelli.asso.fr/tel/revue2.pdf



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 09:15

Informations de base pour le reportage "LES BIENFAITS DE LA MENTHE" diffusé sur la Chaîne télé M6 dans l'émission 100% mag le 28 mai 2009 et rediffusée en décembre 2009.

LA MENTHE
ses bienfaits et ses contre-indications

1 : presentation de la menthe
2 : sa composition et son utilité
3 : comment l'utiliser
a : en cuisine / b : tisane feuilles fraîches ou séchées /c : cataplasme /d: en huiles essentielles
4 : precautions
 5 : conclusion



1 :  présentation de la menthe

La menthe est une plante vivace , vivace du verbe vivre donc une herbacée qui vit longtemps en general supérieur à deux ans , qui produit plusieurs floraisons et qui résiste aux rigueurs de la mauvaise saison, que ce soit le gel de l' hiver ou la sècheresse des périodes de canicule.


2 : sa composition et son utilité

 La menthe est composéé principalement de menthol.
C'est la menthe poivrée qui contient le plus de menthol. Le menthol a des propriétés anti-inflammatoires et antivirales. Il est utilisé pour soulager les irritations mineures de la bouche et de la gorge . Il est aussi un anesthésique local pour soulager à court terme des douleurs mineures telles que des crampes musculaires, entorses, migraines,… Pour les douleurs musculaires, on peut combiner la menthe à du poivre ou du camphre qui est lui-même légèrement anesthésique.

Le menthol est un alcool, il possède des propriétés calmantes et antiseptiques
. Il est aussi efficace lors des refroidissements tel que faire tomber la fièvre. La capacité du menthol est de déclencher chimiquement les récepteurs sensibles au froid dans la peau qui est responsable de la sensation de refroidissement.

3 : comment l'utiliser

On récolte les feuilles de menthe au petit matin et avant la floraison, la chaleur du soleil fait échapper les huiles essentielles.
On peut faire sécher les feuilles à l'abri de la lumière pour conserver toutes leurs vertus.

a : en cuisine
Ajouter quelques feuilles de menthe dans les plats facilite la digestion grâce à ses ses propriétés digestives (ballonnements, lourdeurs, gaz).
La menthe est utilisée, hachée, comme assaisonnement dans de nombreux plats méditérranéens, le taboulé par exemple. Elle sert également dans certaines sauces où son piquant et sa fraîcheur en font une épice fine exhausteur de goût. On présente alors souvent les plats garnis de feuilles fraîches dont ils relèvent la couleur.

On se sert de la menthe pour «bonifier » des tisanes fades et peu agréables à consommer.

 

Son action bactéricide agit en tant que antispasmodique ( relâche les fibres musculaires digestifs).

b : en tisanes
Le thé  à la menthe est concocté avec environ 100 feuilles de menthe fraîche par litre d'eau.

Deux grammes ou 1 grande cuillère de feuilles dans l’eau bouillante. Laissez infuser 10 à 15 minutes. Boire 2 tasses par jour, une entre les repas .
La menthe tonifie le systè­me nerveux. De ce fait, elle peut être prise préventivement à la participation à la fête.


La consommation des feuilles de menthe permet aussi de combattre contre la colique. La colique est associée à une douleur abdominale, c'est un mal courant qui est souvent la raison principale des visites chez le médecin.

c : cataplasmes
Le menthol en tant qu'anéthésique local, on l'utilise en cataplasme pour soulager des maux et douleurs mineures telles que des crampes musculaires, entorses, migraines, ballonnements. On peut le mélanger avec du poivre ou du camphre (ambivalente chaud/froid : réchauffe si la personne a besoin de chaleur ; refroitdit en présence d’une réaction anti-inflammatoire) pour un effet chauffant.

Grâce à ses propriétés antitoxiques, on utilise aussi  la menthe en compresses pour inactiver le venin inoculé par les piqûres d’insectes.
Ramollir les feuilles quelques instants dans de l’eau tiède et laisser en cataplasme pendant 10 minutes.


d : en huiles essentielles

USAGE EXTERNE :

En inhalation : Le menthol est efficace pour diminuer la congestion nasale chez des patients souffrant de rhume.
Le menthol  réduit aussi la fréquence des quintes de toux chez les bronchitiques.
50 g de menthe pour 1 litre d'eau bouillante pour des inhalations.
Il faut associer le traitement interne, les infusions avec ce traitement externe.


En bains : La menthe agit sur les troubles somatiques, elle rétablit l’équilibre au niveau des organes perturbés par des problèmes émotionnels : dépression, mélancolie, épuisement intellectuel.

En bains de bouche :
C'est la menthe poivrée qui possède le plus haut taux de menthol. Le menthol a des propriétés anti-inflammatoires et antivirales. Il est souvnet utilisé pour soulager les irritations mineures de la gorge et de la bouche en faisant des bains de bouche.


En légers massage sur la tempe : A très faibles doses au niveau de la tempe (solution avec 10 % d’essence de menthe), l’huile essentielle de menthe est efficace pour soulager les  maux de tête souvent liés au surmenage et aux désordres digestifs.
Frictionner les tempes est aussi efficace qu’une dose de 1 g de paracétamol !


En diffusion : mélanger avec d’autres huiles essentielles pour éviter d’irriter la gorge, la menthe par ses propriétés anti-microbienne assainit l’atmosphère.


USAGE INTERNE
 :
Le menthol peut être utilisé sous forme d'huile essentielle pour les cas d'indigestion, de nausée, de diarrhée, des maux de tête en versant quelques gouttes d'alcool de menthe sur un morceau de sucre et le laisser fondre sur la langue.


4 : précautions

Prescritpions homéopathiques, selon les homéopathes, il ne faut pas consommer de menthol lors des traitements homéopathiques.

Femmes enceintes : La menthe contient aussi des composés hormonaux. Depuis la nuit des temps, la menthe est utilisée pour provoquer les règles et l’avortement. En agissant directement sur la région utérino-génito-urinaire, la menthe a des propriétés abortives.



5 : conclusion

Le menthol à une certaine concentration est irritant pour les muqueuses respiratoires.  Chez les tout jeunes enfants, son utilisation risque de provoquer une syncope qui peut aller jusqu'à l'étouffement et l'arrêt du coeur.

Ces conseils ne concernent que les douleurs mineures. En aucun cas, cela puisse remplacer les compétences d’un spécialiste. S’entretenir c’est comme entretenir une voiture. Lorsque l’on veut faire une vidange soi-même ou quelques petites réparations, cela dévie souvent vers des dégâts.
Il est plus judicieux de laisser la voiture entre les mains d’un expert pour avoir une voiture qui fonctionne bien et pour longtemps.

 

 


Partager cet article

Repost 0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:01

Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous penzez. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui.

Ne réagissez à rien de façon personnelle
Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.

Ne faites aucune supposition
Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul cet accord peut transformer votre vie.

Faites toujours de votre mieux
Votre "mieux" change d'instant en instant quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.


Don Miguel Ruiz
Les quatre accords toltèques
La voie de la liberté personnelle
ISBN 2883531714 ED. Jouvence

Partager cet article

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 15:14

OGM : Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont des organismes vivants dont le patrimoine génétique a été manipulé par l'homme qui cherche à leur conférer certaines propriétés. Les techniques récentes du génie génétique permettent aujourd'hui de prélever un ou plusieurs gènes sur un organisme (virus, bactérie, animal, plante, etc) et de les insérer dans le patrimoine génétique d'un autre organisme. Cette opération, que l'on appelle la "transgénèse", dépasse ainsi de loin les techniques traditionnelles d'amélioration des variétés agricoles car elle permet de franchir la barrière des espèces et des genres, et de produire de "nouveaux" organismes vivants, jusqu'alors inconnus de la nature.
source
http://www.greenpeace.org/france/detectivesOGM/ogm-le-dossier/qu-est-un-ogm

(...) Ce partage d'information n'est pas accidentel. Tel qu'il a été mentionné plus tôt, les gènes sont la mémoire physique de l'expérience acquise par l'organisme. Récemment reconnu, l'échange de gène entre individus disperse ces mémoires, ce qui a une influence sur la survie de tous les organismes composant la communauté vivante. A la lumière de ce mécanisme de transfert de gènes intra-espèce et interespèces, les dangers du génie génétique deviennent évidents. Par exemple, une expérience menée sur les gènes d'une tomate pourrait ne pas se limiter à la tomate et altérer l'entière biosphère de façon imprévisible. Il existe déjà une étude révélant que lorsque les humains digèrent des aliments génétiquement modifiés les gènes artificiels se transfèrent et modifient le caractère des bactéries utiles de l'intestin (Heritage, 2004 ; Netherwood et al., 2004)
Extrait  du livre La biologie des croyances, la leçon de la boîte de Pétri (Bruce H. Lipton, Ph.D)
http://www.liberterre.fr/gaiasophia/index.html

http://www.dailymotion.com/video/xa1vks_silence-on-vous-tue-ogm-monsanto-il_news
http://www.dailymotion.com/user/tchels0o/video/xa1hf6_gilleseric-seralini-contre-monsanto_webcam
http://www.dailymotion.com/user/tchels0o/video/xa1ha9_gilleseric-seralini-contre-monsanto_webcam?hmz=707265766e657874
http://terresacree.org/boycott.htm


Produits sans OGM www.vivresansogm.org

Liste nationale au 16 février 2009

Inutile de citer une litanie de produits à éviter.
Cette liste, aussi complète et exhaustive que possible, représente les produits que vous pouvez acheter sans craindre la présence d'OGM, ni qu'ils proviennent d'animaux nourris aux OGM.
Sachez que la certification BIO/AB, comprend la certification sans OGM et ne provenant pas d'animaux nourris aux OGM.
Les produits certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC), y compris aux marques Champion, Reflets de France et Grand Jury, offrent une garantie " maison " dite " non OGM ".
Et donc, vous pouvez boycotter tout ce qui n'est pas dans cette liste fuchsia*
*En application du principe de précaution inscrit dans la Constitution française, et du droit de choisir librement ses aliments.
Par contre, nous invitons fermement les autres marques à entrer dans cette liste fuchsia, dès qu'elles peuvent prouver qu'elles le méritent !
Utilisez le formulaire de contact pour nous envoyer un complément concernant cette liste (produit à ajouter, voire à supprimer), ou, si vous êtes une entreprise, pour nous signaler que votre/vos produit(s) répond(ent) aux critères pour y figurer.

Aliments pour bébés
  • Tous les aliments pour bébés certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
  • Petits pots variés, lait  Heinz Frozen & Chilled Foods

Produits diététiques, compléments alimentaires
  • Tous les produits diététiques et compléments certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
  • Spiruline  Spiruline de Provence, Spiruline  Nutricosm
  • Spiruline Marcus Rohrer
  • Spiruline de la marque Naturland

Aliments pour animaux de compagnie
  • Tous les aliments pour animaux de compagnie certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    Belcando, Leonardo, Dogland, Bewidog, Bewicat  Bogro
  • Forza10 JSA

Œufs
  • Tous les œufs certifiés AB**Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Carrefour (œufs de poules pondeuses)  Carrefour
    • Produits Engagement dès l'origine (œufs de poules pondeuses)  Cora
    • Cocorette (œufs fermiers) LR  Groupement qualité Cocorette
    • Œufs fermiers de Loué LR  LDC

    Laitages (et dérivés au soja) et fromages
    • Tous les laitages et fromages certifiés AB*
    • Les laitages certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC)*
    • Les fromages bleu d'Auvergne, fourme d'Ambert, Mont d'or, morbier, tomme de Savoie, Ossau-Iraty, reblochon, munster, crottin de Chavignol, cantal, camembert certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC)*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Fromages AOC Comté, Abondance, Beaufort, Bleu de Gex, Chevrotin,  l'Epoisses, Laguiole, Saint-Nectaire, Neuchâtel, Rocamadour, Roquefort, Tomme des Bauges, Tomme de Savoie, Mont d'or ou vacherin du Haut-Doubs.
    • Lait de montagne  Carrefour
    • Beurre des monts Yssingelais  Gerentes SA-Laiterie
    • Beurre baratte, crème  Laiterie Antoine Garmy
    • Crème, lait  Lenôtre
    • Beurre de brebis  Les Paulinetoises
    • Lait cru pasteurisé fermier  Munster Fischer
    • Fromage de chèvre fermier  Chevenet
    • Fromage à pâte pressée, tomme de Savoie, gruyère  Coopérative de Yenne
    • Fromage à pâte pressée  Coopérative Jeune Montagne
    • Abondance AOC, reblochon AOC  Edelmont
    • Fromage à pâte pressée  Fromagerie Chabert
    • Fromage de chèvre  Fromagerie de Banon
    • Le Tamié  Fromagerie de Tamié
    • Abondance, beaufort, reblochon et tomme de Savoie  Fromagerie Édouard Conus
    • Fromage de Savoie  Fromagerie Masson
    • Fromage corse (brebis, chèvre)  Fromagerie Ottavi
    • Fromage du Jura  Fromageries Vagne
    • Comté AOC, morbier AOC, Mont d'or AOC  Grillot
    • Tommes, Gaperons, brique du Forez, Rogeret, pavé de la Dore, Gaillard, Gluis, saint-nectaire fermier Soron, brique d'Auvergne, Chèvreton, bûches de chèvre, crottins, brebis d'Astier, brique de brebis  Laiterie Antoine Garmy
    • Fromage de chèvre, Ossau-Iraty  Les Fermiers basco-béarnais
    • Les Fermiers du Rocamadour, Les Gariottes  Les Fermiers du Rocamadour
    • Fromage de brebis  Les Paulinetoises
    • Bleu d'Auvergne, fourme d'Ambert, saint-nectaire, tomme  Les Terres d'Auvergne
    • Munster AOC, munster à flamber  Munster Fischer
    • Roquefort AOC, Pérail, Brébille, Margalet, Caruchon…  Papillon fromageries
    • Fromage de chèvre au lait cru  SARL du Pic
    • Cantal laitier AOC, Salers AOC  Société fromagère du Livradois

    Poissons
    • Tous les poissons (d'élevages) certifiés AB*
    • La truite et le saumon certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC)*
    • Les produits de la pêche en mer (merlu, lotte, sardine, maquereau, maigre, langoustine, etc.) et les produits de la conchyliculture (huîtres, moules).
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Aqualande marée, Landvika, Ovive, truite fumée  Aqualande
    • Bar, daurade royale, maigre  Aquanord
    • Truite, saumon  Auchan
    • Terre et saveur (truite, saumon)  Casino
    • Produits Engagement dès l'origine (bar, crevette, daurade, saumon)  Cora
    • Fario de Camaret  Elsamer
    • Bar  FMB-Aquapole
    • Turbot LR France-Turbot
    • Saumon fumé  Labeyrie
    • Poisson, saumon fumé  Lenôtre
    • Normandie truites  Normandie truites
    • Truites  Viviers de France

    Condiments, sauces
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Barilla  Barilla
    • Sauces à la viande  Heinz

    Amuse-gueules et dérivés
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.


    Conserves
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Foie gras  La Bastide gourmande
    • Bonduelle (y compris soja et maïs)  Bonduelle
    • Carrefour  Carrefour
    • Champion  Champion
    • Reflets de France Reflets de France
    • Grand Jury  Grand Jury

    Pâtes et purées
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Lasagnes aux oeufs, tortellinis au fromage, tagliatelles aux oeufs…  Barilla
    • Aligot de l'Aubrac  Coopérative Jeune Montagne
    • Pâtes d'Alsace Grand'Mère  Heimburger
    • Les Purées gourmets  Bonduelle
    • Vico  Vico

    Potages
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Soup'idéale  Soup'idéale

    Plats cuisinés
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Arro  Arro
    • Bonduelle  Bonduelle
    • Delpeyrat  Delpeyrat
    • La Bastide gourmande  La Bastide gourmande

    Surgelés
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Aqualande surgelés  Aqualande
    • Poissons (saumon, truite), viandes (veau, agneau, biche, canard)  Picard surgelés

    Boulangerie, céréales, viennoiserie, confiserie
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Supplex  Spécialités Supplex
    • Cruesli au chocolat au lait  Quaker Oats
    • Jeff de Bruges  Jeff de Bruges
    • Mathez  Mathez
    • Brioche chinoise à la crème, brioche Pitch au chocolat, beignets aux pommes  Pasquier

    Charcuterie
    • Tous les produits certifiés AB*
    • porc charcutier certifié Cooperl  certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC)*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Jambon de Vendée LR  Charcuterie vendéenne
    • Cooperl (demi-sel, saucisses)  Cooperl-Hunaudaye
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur  Fleury Michon
    • Saucisses, jambons  La Bastide gourmande
    • Jambons secs  Lenôtre
    • Salaison Val d'Allier  Salaison Val d'Allier
    • Saucisse certifiée Cooperl  Système U

    Porc
    • Tous les produits certifiés AB*
    • porc certifié Cooperl  certifiés issus de la Filière Qualité Carrefour (FQC)*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur  Fleury Michon
    • Charal (porc LR de la Sarthe)  Groupe ABC
    • Le Cénomans, Gorinette  Les Porcs de la Sarthe

    Bœuf, veau
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Bœuf Belle Bleue LR  Assoc. Belle Bleue
    • Bœuf blond d'Aquitaine LR d'Aquitaine  Assoc. Bœuf blond
    • Bœuf fermier Aubrac LR  Assoc. Bœuf fermier Aubrac
    • Bœuf fermier du Maine LR  Assoc. Bœuf fermier du Maine
    • Bœuf gascon LR  Assoc. bovins gascons/Groupe gascon
    • Limousine Tendre Saveur, limousine des monts du Velay LR  Assoc. des viandes de qualité de Haute-Loire
    • Veau d'Aveyron et du Segala LR  Auchan
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur  Fleury Michon

    Mouton, agneau
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • L'agneau du Poitou-Charentes IGP, quelles que soient les marques sous lesquelles il est commercialisé
    • Lou Paillol agneau fermier LR  Cipam
    • Agneau catalan, agneau El Xai, agneau de pays LR, laiton des terroirs  Coopérative ovine des Pyrénées-Orientales
    • Agneau  Ferme de Clayrac
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur  Fleury Michon
    • Le Diamandin LR  Ovins du Centre Ouest

    Lapin
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur Fleury Michon
    • Paille d'orée, Mémoire d'autrefois  Lapin qualité Bretagne
    • Lenôtre  Lenôtre

    Volailles
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Les volailles de Bresse AOC et les volailles fermières de Loué Label rouge, quelles que soient les marques sous lesquelles elles sont commercialisées.
    • Volailles fermières d'Auvergne, volailles fermières des Landes (Saint-Sever, Marie Hot, produits du Peyriguet), poulets Pleine Saveur  Arrive SA
    • Arro  Arro
    • Volailles de Lyré  Auchan
    • Volailles fermières du Gers  Avigers
    • Cailles Drom'Alp  Cailles Drom'Alp
    • Fermiers d'Ancenis Champtoceaux  Carrefour
    • Volailles  Casino
    • Les Hauts Bois  Champion
    • Les Grands Domaines Pays d'Ancenis, les Roches noires, Touraine, Le Balza, Val de Sèvre  Cora
    • Delpeyrat  Delpeyrat
    • Duc  Duc
    • Ernest Soulard, Moulin vert, Oscar, Tradition et gourmandises  Ernest Soulard
    • Pigeons  *ETS Allard
    • Volailles (et découpe)  Ferme avicole du Mori
    • Filière Bleu-Blanc-Cœur  Fleury Michon
    • Guillaume Dunoy (canard)  ITM
    • Foie gras  La Bastide gourmande
    • Canard  Labeyrie
    • Le Gaulois, volailles fermières de l'Ardèche, de l'Albret, des Landes, de Bourgogne  LDC
    • Sevrien  Leclerc
    • Foie gras, volailles AOC  Lenôtre
    • Le Balzac, les Fermiers d'Ancenis, les Grands Domaines, les Roches noires, Pays d'Ancenis, Touraine  Les Fermiers du Val de Loire
    • St-Sever, Marie Hot, Periguet  Les Fermiers landais
    • Les Beaux Prés  Monoprix
    • Pintades élevées en plein air  Savel
    • St-Alous, Lou Coursayre (poulet, pintade)  Sovol
    • Le Prieuré  Système U
    • Volailles de Kerguilavant  Volailles de Kerguilavant

    Desserts au soja
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Sojasun  Sojasun

    Glaces
    • Tous les produits certifiés AB*
    *Obéissent à un cahier des charges qui exclut les produits OGM ou provenant d'animaux nourris aux OGM.
    • Jeff de Bruges  Jeff de Bruges


    Et pour le moment, "évitez" les produits qui ne sont pas encore dans cette liste...

La commission alimentaire "Codex Alimentarius" va définir une norme valable dans le monde entier.
Les produits alimentaires pourront contenir moins d'un pour cent d'OGM et être étiquettés sans OGM (OGM Organismes Génétiquement Modifiés ).
http://www.dailymotion.com/video/x8t6re_alerte-au-codex-alimentarius_news?from=rss
http://www.onnouscachetout.com/themes/alimentation/codex-alimentarius.php
http://www.dailymotion.com/video/x8hlc3_codex-alimentariusy-ionisation-et-d_news?from=rss





Infos du 6 janvier 2010


Le Conseil d’Etat valide une décision anti-OGM dans le Gers

C’est une première : le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative française, valide une délibération du Conseil Général du Gers s’opposant à la culture des OGM.
L’Assemblée départementale avait pris cette décision au nom de la protection de l’environnement.

Dans son arrêt, le Conseil d’Etat souligne que le département du Gers, dont l’activité agricole est significative, peut émettre ce type de délibération, puisqu’elle porte sur un objet d’intérêt départemental.
Le Préfet du Gers, à l’époque, avait déféré cette délibération devant le tribunal administratif de Pau, et l’avait fait annuler (décision confirmée par la Cour d’appel administrative de Bordeaux).
C’est une erreur, estime en substance le Conseil d’Etat, de ne pas permettre à des élus départementaux d’exprimer un vœu.



Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 13:08
Manger fait partie des petits plaisirs quotidiens.

Pour en profiter pleinement, il faut diversifier son alimentation.

Manger au rythme des saisons en consommant des produits locaux permet à notre organisme d'être en phase avec notre environnement.

Les changements de saison nous rappellent à quel point notre corps est fragile.

En cette saison d'automne, sont invités dans nos plats les tubercules (topinambour, navet, céleri, oignon, etc), les légumineuses (tofu, tempeh, fenugrec, etc), les akènes (noisette, gland, châtaigne, graines de tournesol, amande, noix, etc), les herbes aromatiques (cerfeuil, etc), les fruits (pommes, poires, prunes, raisin, mandarine, etc), les derniers légumes de l'été (tomates, poivrons, aubergines, haricots, courges, carottes, betteraves, brocoli, chou de bruxelles, épinard, poireau, salsifi, etc) et les graines germées.

http://www.lamaisonbio.com/nutrition/les-6-familles-de-graines-germer-et-leurs-bienfaits.html



Partager cet article

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 11:25

Les biorythmes sont composés de trois cycles biologiques principaux : physique, émotionnel et intellectuel.

Ils se mesurent par des variations physiologiques continues.

Ces cycles influencent le comportement d'un individu.

Il existe aussi d'autres cycles internes ou externes qui jouent sur l'état : le rythme cardiaque, les changements de saison, le jour et la nuit...

Prendre conscience de ces évènements agit sur la capacité d'adaptation et donne l'avantage de se préparer à des moments difficiles :  réactions physiques, vie émotionnelle et perceptions intellectuelles.






Partager cet article

Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:41

INTERVIEW

Dr PHILIP KEROS
Médecin homéopathe - phytothérapeute

  « LE CRU AMELIORE LE FONCTIONNEMENT DE L’ORGANISME »

 

Le cuit domine notre alimentation, mais n’oublions pas que le cru a de précieux atouts.

 
ALTERNATIVE SANTE
L’Impatient : Quels sont les effets négatifs de la cuisson ?

Dr Philip Keros : Elle dénature et fait disparaître les enzymes. Or ces substances jouent un rôle important dans les processus physiologiques (flore intestinale, par exemple) de tous les organismes vivants et sont naturellement présentes dans les végétaux. La cuisson appauvrit aussi les aliments en vitamine C et B – en particulier la B9 ou acide folique, essentielle à l’élaboration des cellules sanguines et au système nerveux. Les vitamines A, E, D, F, qui sont solubles dans les graisses et les huiles, résistent mieux à la chaleur, en particulier en milieu huileux.

La cuisson à l’eau appauvrit en oligoéléments et en sels minéraux. On lui préférera la vapeur douce, qui, ne dépassant 100 degrés, les préserve mieux. A partir de 180 degrés ( à la poêle par exemple), les acides gras insaturés (huiles végétales de première pression à froid, oléagineux…), peuvent devenir toxiques. En ce qui concerne les protéines, la cuisson à partir de 100-120 ° C entraîne des modifications de la structure des protéines : ce sont les fameuses « molécules de Maillard (1) ». Ces protéines modifiées perturbent les métabolismes, encrassent l’organisme, surchargent le foie, et possèdent un portentiel cancérigène. Enfin, en ce qui concerne les pesticides et les nitrates, on ignore leurs modifications durant la cuisson.

Quel intérêt a-t-on à cuire les aliments ?
Dr Philip Keros : La cuisson serait apparue au paléolithique, il y a environ 40 000 ans. Elle permet de modifier les qualités organoleptiques (le goût), la couleur et la consistance, et d’adoucir les aliments difficiles à manger crus, tels les légumineuses non germées, les tubercules, les viandes fermes d’animaux sauvages…

Elle apporte également de la chaleur au corps, surtout lorsqu’il fait froid. Enfin, elle élimine des parasites tels que les amibes et des microbes parfois dangereux : salmonelles, shigelles, listeria, toxoplasmes.


Nombre de personnes ne consomment pas d’aliments crus parce qu’elles ne les digèrent pas. Quelle stratégie mettre en place ?
Dr Philip Keros : Quand on recommence à manger du cru ou  en consommer davantage, on peut subir certains désagréments : gaz, ballonnements, inconfort digestif, selles molles, colites… Cela signifie que son état général n’est pas bon, en particulier que la flore intestinale ne fonctionne pas comme elle le devrait. Il est alors nécessaire de rééduquer l’organisme. On donnera le temps nécessaire à la flore intestinale pour s’adapter. Il ne faut pas se décourager trop vite, cela peut parfois prendre plusieurs mois ! Les aliments lactofermentés (choucroute, carottes, betterave, etc. permettent une transition entre le cuit et le cru, et comme pour le soja fermenté – tempeh – la lactofermentation détruit certaines substances indésirables.

Tout dépent comment on aborde le cru. Si c’est à travers une maladie, un cancer, la dimension psychologique importe. Un choc psychologique entraîne une souffrance cérébrale qui a des conséquences sur le côlon. Ce dernier, normalement sous le contrôle du système neuro-végétatif, peut prendre son autonomie. La personne sera alors sujette à des colites. A ce moment-là, le thérapeute cherchera à réguler le système neuro-végétatif, à travers la relaxation, par exemple. Les gens qui ne consomment que cru semblent ne rencontrer aucun désagrément.

  Ceux et celles qui se sentent fragiles, éviteront de prendre des risques

 
Que faire quand on est allergique au cru ?
Dr Philip Keros : L’allergie se définit comme une perte de tolérance de l’organisme. C’est un dévoiement du système immunitaire, qui se met à réagir de façon exacerbée et inappropriée. Ce sont souvent des allergies aux œufs, au lait de vache, aux poissons crus, au kiwi, à la banane, à l’avocat, etc. Dans un premier temps, on évitera de consommer l’aliment, puis on essayera, par un régime, de type méthode Kousmine, qui  va rééquilibrer les défenses immunitaires, de le réintroduire.

La qualité du cru importe…
Dr Philip Keros : Les aliments doivent être les plus frais possible, ne pas avoir séjourné quinze jours au réfrigérateur. Ainsi ils sont plus riches en vitamines, oligoéléments et sels minéraux et, pour les viandes en particulier, présentent moins de risque de renfermer des germes pathogènes. La maturité des végétaux est essentielle. La doctoresse Kousmine a toujours insisté sur leur qualité. Les travaux récents du Pr Joyeux, exposés lors des derniers Entretiens de Millançay (2), montrent que les aliments biologiques contiennet de trois à dix fois plus d’oligoéléments et de vitamines.

Quelles précautions faut-il prendre avec les aliments crus ?
Dr Philip Keros : Les laver n’est pas toujours suffisant, car des parasites peuvent se trouver dans des anfractuosités du fruit ou du légume, surtout en provenance de pays étrangers. On trouve parfois des amibes sur les tomates du Maroc. En cas de doute et pour éviter tout risque d’infection, il est toujours possible de passer l’aliment une minute à la vapeur ou simplement d’enlever la partie douteuse. En ce qui concerne les cacahuètes, elles peuvent être colonisées par une moisissure qui sécrète une toxine : l’aflatoxine, impliquée dans le cancer du foie. Prudence encore avec le pissenlit, le cresson et la mâche parfois infestés de douves (un parasite du foie). Mais ces salades sont normalement contrôlées et le risque est actuellement quasi nul. En ce qui concerne les graines germées, on prendra des précautions. Ainsi, quand la luzerne est blanche, on ne doit pas la consommer, il faut attendre que ses feuilles soient vertes. Pour les salmonelles (dans les œufs) et la listeria (dans les fromages), les produits industriels sont souvent plus contaminés que les autres. Il est surtout important de souligner que les hôtes agressifs le deviennent surtout sur des terrains affaiblis.

Et en ce qui concerne les amateurs de viande crue ?
Dr Philip Keros : Attention au ténia – ou ver solitaire – du mouton ou du bœuf crus et à la trichine, petit ver filiforme, qui infeste l’intestin des porcs et des chevaux, en particulier ceux de Pologne. La recherche de ces parasites fait partie du contrôle vétérinaire. Il faut signaler cependant que le risque existe également si ces viandes sont mal cuites. Ces pathologies sont beaucoup plus fréquentes dans les pays tropicaux qu’en Europe. Le fait de faire mariner le poisson dans le citron ou de le mettre au congélateur pendant deux heures permettent la destruction des vers qui s’y trouvent ; ce processus est aussi une bonne alternative au cru. D’une façon générale, on peut dire que ceux et celles dont le système immunatire fonctionne bien se défendront bien. Quant à ceux et celles qui se sentent fragiles, ils éviteront de prendre des risques. Enfin, les précautions minimum seront d’usage : sélection rigoureuse – de préférence aliments biologiques -, réfrigération des aliments ou mieux stockage dans un endroit frais (à cause d’éventuels micro-organismes présents dans le réfrigérateur) pour mieux conserver les microéléments (vitamines, etc), lavage méthodique des mains et des aliments et consommation rapide après préparation. Avec ces mesures, la transition vers davantage de cru devrait bien se dérouler.

Que peut-on attendre du cru ?
Dr Philip Keros : Une augmentation des défenses immunitaires grâce à une meilleure préservation des enzymes, des vitamines, des oligoéléments et des sels minéraux, qui participent à l’ensemble des réactions biochimiques du corps et qui permettent un meilleur fonctionnement de l’organisme. Donc un fonctionnemnet optimal des cellules et davantage de vitalité. Cette alimentation apporte moins de substances perturbatrices capables de fatiguer l’organisme par auto-intoxication et de modifier les défenses immunitaires provoquant des pathologies qui vont de la simple baisse de forme, à une plus grande sensibilité aux infections jusqu’aux maladies dégénératives, telles que cancers, maladies auto-immunes… L’effet bénéfique anticancéreux des fruits et légumes, surtout quand ils sont crus, est aujourd’hui admis par la majorité des auteurs et fait partie de la première des recommandations du Programme national nutrition-santé du ministère de la Santé !

(1)    Réactions entre les sucres et les protéines qui donnent une coloration à l’aliment, par exemple la couleur jaune ou brune de la croûte de pain

(2)    Entretiens de Millançay

Interview de Dr. Philip Keros
Médecin homéopathe - phytothérapeute
15 bis Bd Gouvion Saint Cyr
75017 PARIS
tel : 01 45 74 07 42
Propos recueillis par Karin Aujay
ALTERNATIVE SANTE – L’IMPATIENT

AVRIL 2002 N°288 page 20 et page 21





Pendant de très longues périodes les hommes avaient une alimentation semblable à celle des animaux sauvages

Les enzymes et les mucines digestives, les enzymes cellulaires étaient adaptées aux diverses substances ingérées. L’alimentation moderne est riche en macromolécules pour lesquelles enzymes et mucines ne sont souvent pas adaptées, en particulier certains isomères générés par la cuisson. Il est erroné de croire que l’organisme humain est capable d’assimiler sans danger n’importe quelle variété de nourriture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans ALIMENTATION
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 13:46


Ces dernières décennies, nous sommes devenus très dépendants de la médecine moderne pour tous nos problèmes de santé.

Il existe désormais un médicament pour chaque malaise.
Nous ne nous interrogeons plus sur la cause de nos symptômes.

Débordés, les médecins et services médicaux ne peuvent plus se consacrer aux problèmes liés à la vie affective et familiale des patients.

Pourtant, les maladies sont étroitement liées à cet environnement : divorce, chômage, perte d'un être cher...

C'est là que la médecine holistique intervient. Le corps forme un tout et nous devons chercher dans nos émotions,  notre histoire familiale et l'ensemble de notre constitution, la cause de nos maux.

Le but du thérapeute est d'explorer tous ces facteurs.

Médecine traditionnelle et médecine moderne sont complémentaires.

Les différentes découvertes médicales : l'acupuncture, l'aromathérapie, la phytothérapie, le shiatsu, l'ostéopathie, l'homéopathie, la chiropraxie, la réflexologie (...) ont parcouru le monde entier pendant des siècles pour nous apporter aujourd'hui un savoir et un perfectionnement des traitements.

En tant que patient, nous devons activement nous impliquer aux soins des thérapeutes car ils ont tous les capacités (mentale, émotionnelle, spirituelle et physique) à participer à notre guérison.

Julie Duhont


Partager cet article

Repost 0
Published by Julie Duhont
commenter cet article

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher