Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:20

Se faire masser, c'est accepter de laisser une force extérieure agir sur soi. Mais tous les thérapeutes et tous les massages ne se valent pas et, face à une offre pléthorique, il faut savoir choisir le plus bénéfique.

 

Il existe plus de deux cent techniques de massage répertoriées dans le monde selon Gil Amsallem, kinésithérapeute et formateur. En Afrique et en Asie, ces pratiques qui existent depuis des millénaires font partie de la culture et même parfois de l'arsenal médical (notamment en Inde et en Chine).

En France, depuis quelques années, c'est l'explosion des "massages du monde". Ainsi, on vous promet un massage typique du Kerala réalisé par une esthéticienne qui ignore tout de l'ayurvéda... Sachant qu'aucune manipulation n'est anodine, suivez notre mise au point.

 

 

UN SAVOIR-FAIRE INDISPENSABLE

 

Comme l'explique Noushine Amiri, maître shiatsu et fondatrice des instituts Saara, un grand nombre de maladies et de troubles psychosomatiques sont liés au stress de la vie moderne : insomnies, mal de dos, dépression, hypertension, etc. Le massage peut alors apporter détente, soulagement physique, apaisement psychologique et bien-être. En plus de cela, précise Catherine Marin, créatrice du cabinet Au pied levé, certaines techniques améliorent la circulation sanguine et lymphatique, la physiologie de la digestion (en cas de constipation, spasmes, etc.), la mobilité articulaire, la souplesse musculaire.

 

Même une simple "séance détente" ne s'improvise pas et nécessite des notions anatomiques, une connaissance du corps et de la psychologie. Le shiatsu, par exemple, peut déclencher des états émotionnels que le praticien bien formé doit pouvoir gérer, explique Gil Amsallem. Voilà pourquoi il doit s'enquérir de l'âge, de la sensibilité et de l'état de santé de la personne qu'il a en face de lui. Noushine Amiri refuse de masser les femmes enceintes. Selon elle, l'accélération des flux énergétiques et lymphatiques risquerait de faciliter la transmission au foetus de maladies génétiques en sommeil chez la maman. Par ailleurs, tous les spécialistes vous diront que les massages sont à proscrire en cas de fièvre (cela fait augmenter la température), de maladies infectieuses ou plus graves (lésions cutanées, osseuses, cancéreuses).

 

 

RASSEMBLER LES ENERGIES

 

Entre un maître shiatsu (minimum sept ans de formation et dix de pratique) et une jeune esthéticienne formée en quarante-huit heures, il y a un monde, mais il y a, en plus du savoir-faire, un élément primordial qui fait toute la différence : le don. Le bon massage est celui qui parvient à rassembler les énergies de l'individu.

Celui que votre meilleure amie a trouvé génial ne le sera pas forcément pour vous. Il faut donc tester, chercher et se fier plus que jamais au bouche-à-oreille. Les bonnes adresses circulent vite.

 

VOTRE BEAUTE Hors série

septembre 2011

 


Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:48

Ces dernières années, la réflexologie a pris un essor considérable au sein des médecines alternatives. Aujourd'hui, la réflexologie consciente adjoint à ce savoir d'autres techniques énergétiques et symboliques.


La réflexologie plantaire est une méthode de santé alternative naturelle et douce. C'est une forme de massage extrêmement efficace mais aussi un art subtil. Les bienfaits éprouvés pendant et après la séance dépendent de la manière dont le praticien met en application ses connaissances et instaure un lien de confiance et d'écoute avec la personne consultée.


L'origine de la réflexologie plantaire

Bien que la réflexologie plantaire se soint développée essentiellement au cours du XXe siècle, on retrouve son origine à environ 5 000 ans en arrière.


En Inde et en Chine, on connaisssait déjà un traitement basé sur des pressions effectuées sur les pieds et les mains, sur des points bien particuliers.


La diffusion de ce massage est prouvée historiquement par une peinture murale retrouvée dans le tombeau d'un médecin égypticien, à Saqqarah. Elle représente deux thérapeutes qui effectuent, sans équivoque possible, un massage réflexogène sur les mains et les pieds. (Cette peinture date de plus de 4 300 ans.)


Au cours du XVIe siècle, la réflexologie est associée en Europe à la recherche sur la thérapie des zones du corps.

En 1917, aux Etats-Unis, le médecin Willim Fitgerald, spécialiste ORL, publie un livre sur la théorie des zones. Celui-ci démontre qu'en exerçant une pression sur certains points du corps on peut se dispenser de la cocaïne, qui est à l'époque utilisée comme anesthésie. Il réalise alors une véritable carte des différentes zones sur le corps qui consiste à diviser celui-ci en 10 zones longitudinales et verticales d'égale largeur et allant du haut de la tête à l'extrémité des pieds.


C'est toutefois en 1930 que la réflexologie va naître de la manière dont on la connaît auourd'hui. Eunice Ingham, considérée comme la "mère" de la réflexologie moderne, utilise la théorie des zones, mais est consvaincue que les pieds, du fait de leur extrême sensibilité, doivent faire l'objet d'un traitement particulier.

Elle établit donc une carte complète du pied où sont représentés chacun de nos organes.


Même si les découvertes d'Eunice Ingham vont constituer les fondements de la réflexologie plantaire moderne, il reste encore bien des progrès à faire.


C'est d'ailleures grâce aux travaux de praticiens dévoués à travers le monde que la réflexologie évolue en même temps que les autres disciplines, ce qui permet aujourd'hui d'approfondir et d'élargir sa pratique comme introduire les méridiens de la médecine orientale pendant une séance.



suite :

La réflexologie, ses principes

La réflexologie consciente

La réflexologie et l'apport de l'énergétique chinoise

La réflexologie et l'apport de la symbolique

La réflexologie plantaire, le langage du pied

 


Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:42
 

 

Les principes de la réflexologie plantaire

Elle consiste à soulager les douleurs physiques de manière "mécanique" et naturelle.


Dans le pied, le point de départ des réflexes nerveux est en lien avec nos différents organes. Les pieds sont aussi le siège du système circulatoire et vasculaire. Stimuler le dessous du pied permet un meilleur retour veineux vers le coeur. Si la circulation sanguine s'effectue de manière optimale dans l'organisme, tous les organes sont mieux irrigués et oxygénés.


Lors d'une séance de réflexologie plantaire, le corps réagit sous la pression spécifique et adaptée des doigts. Nous savons que le corps sait produire ses propres analgésiques, que l'on appelle endorphines, bien plus puissants que la morphine. Le système nerveux ainsi stimulé, il se produit alors des modifications chimiques dant tout le corps dont la première réaction est bien souvent une détente, puis une diminution de la souffrance physique causée par la maladie.


Cette action des doigts sur les zones réflexes consiste à exécuter des effleurements ou des pressions localisées sur le pied. Ce sont de petites stimulations rapprochées effectuées avec le bout du pouce ou de l'index, suivant un mouvement ondulé sur la zone à traiter. On appelle ce mouvement la reptation.


Un grand nombre de maladies est dû au stress et à la tension perpétuelle de nos vies trépidantes (eczéma, ulcères, problèmes intestinaux, insomnie, sciatique, tachycardie, migraine, cancers, etc.).

En bénéficiant régulièrement des bienfaits de la réflexologie, notamment une profonde relaxation, la personne qui consulte ira progressivement vers un rétablissement durable.

En effet, le corps ne peut retrouver son équiibre vital que si le système neurovégétatif est en vagotonie, c'est-à-dire en phase de repos.


Cette approche est donc une thérapie holistique (du grec holos, "entier") car elle agit sur la personne de manière à atteindre son intégralité physique, psychique et émotionnelle. Ce n'est pas sur le symptôme qu'intervient le réflexologie mais plutôt de façon à induire un état d'homéostasie et de détente suffisante nécessaire à tout mieux-être.


La réflexologie plantaire s'adresse à tout le monde. Elle n'a aucune limite car elle sest fondée sur un principe d'équilibre. Elle fait confiance au corps et à ses capacités à retrouver son état d'origine, soit l'équilibre de vie.



suite :

La réflexologie plantaire, son origine

La réflexologie consciente

La réflexologie et l'apport de l'énergétique chinoise

La réflexologie et l'apport de la symbolique

La réflexologie plantaire, le langage du pied


Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:36

 

La réflexologie consciente : du corps vers la conscience

L'observation du pied dans la globalité, l'étude de ses formes, de ses défauts et irrégularités permet de comprendre que le corps, à travers les pieds, peut transmettre un message concernant le vécu, la généalogie ou le devenir d'une personne. Toute information est un message à décoder sur des émotions refoulées, des sentiments non exprimés et des blocages bien souvent nconscients. Le corps est le reflet de tout notre être.

(...)



Les fondements de cette approche

La réflexologie consciente garde les bases fondamentales de la théorie d'Eunice Ingham mais se complète par une dimension métaphysique, énergétique et thérapeutique.

Le réflexologue pratiquant cete méthode aide la personne à prendre conscience des fonctionnements de son mental, préprogrammé par des schémas de pensée ou de croyance culturelle, pour ensuite, si elle le désire, l'amener à se détacher des blocages et des peurs qui en découlent par un travail de libération de sa mémoire émotionnelle.


Parallèlement, il agit sur les zones réflexes correspondant aux organes affectés, apportant ainsi une diminution des symptômes liés à l'émotion enregistrée dans notre cerveau limbique, siège de notre mémoire émotionnelle. Les organes des sens servent à transmettre des informations vers le cerveau. La peau est en l'occurrence le plus grand de ces récepteurs d'informations. Toutes les stimulations recueillies par les corpuscules et terminaisons nerveuses arrivent donc au cerveau qui interprète, traduit et coordonne l'information avant de la retransmsttre vers les organes.


Ceux-ci sont donc en lien étroit avec notre état émotionnel (d'ailleurs, bien des expressions connues le confirment : "Ca me fait mal au coeur", "Je me fais de la bile", "J'ai le souffle coupé", "Ca me bouffe le foie", etc). La façon de toucher le pied doit devenir une priorité. Celle -ci doit être agréable, douce et rassurante afin que s'établisse une forme de dialogue positif entres les différents systèmes. La personne va alors ressentir l'harmonie s'installer dans ses dimensions physique, mentale et émotionnelle.


Cette approche pluridisciplinaire amène la réfléxologie plantaire à évoluer vers une thérapie globale. (...)



Suite :

La réflexologie plantaire, son origine

La réflexologie plantaire, ses principes

La réflexologie et l'apport de l'énergétique chinoise

La réflexologie et l'apport de la symbolique

La réflexologie plantaire, le langage du pied

Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:31


L'apport de l'énergétique chinoise

L'énergétique chinoise a pour but de redonner à l'être humain toute sa vitalité afin d'être en harmonie avec l'univers dans lequel il vit.


En plus du traitement curatif proprement dit, la force de la médecine énergétique tient dans son pouvoir préventif : si vous rééquilibrez les énergies régulièrement , vous éviterez réellement la maladie. Le corps reste sain. Ces deux approches tendent vers le même résultat, d'où l'intérêt de les associer lors des séances de reptation.


Pour les chinois, l'énergie vitale , ou ch'i, circule dans le corps selon un système de méridiens analogues aux réseaux sanguins nerveux et lymphatique. Cette force vitale contrôle les fonctions de tous les systèmes organiques et donc imprègne toutes les cellules.


Les méridiens relient l'intérieur du corps avec l'extérieur, c'est la base de l'acupuncture. Travailler sur des points à la surface du corps a une incidence sur ce qui se passe à l'intérieur puisq'uon active la circulation énergétique qui passe par les méridiens.


Sur le pied passent six méridiens principaux qui servent au décodage symbolique de la pathologie de la personne et viennent compléter la manière dont le réflexologue va "repter" la zone réflexe correspondant à l'organe ou au système affecté. Par exemple, un méridien de type yin est couplé avec un méridien de type yang dans ce que l'on appelle, en médecine traditionnelle chinoise, un "élément". La reptation s'effectue donc en fonction de ce type (yin ou yang) auquel appartient l'organe, porteur de l'énergie du méridien auquel il est rattaché. Travailler de manière consciente sur le pied permet de ressentir les déséquilibres des différentes zones réflexes des organes. La reptation va soit stimuler la circulation de l'énergie, soit l'inhiber, avec une répercusssion bénéfique sur le corps.


La connaissance de l'énergétique chinoise et l'étude des méridiens sont un plus pour le réflexologue. Le praticien doit être attentif aux dysfonctionnements physique et psychique de la personne. Ce qui donne à chaque séance un caractère personnalisé. Par exemple, une céphalée peut être diminuée ou amenée à disparaître en travaillant avec l'énergétique chinoise et la métaphysique. En effet, le trajet du méridien de la Vessie et de la Vésicule biliaire passe sur une partie du crâne. En "reptant" sur ce tracé, situé sous la voûte plantaire, puis, en portant une attention particulière aux zones réflexes des organes corrrespondants, l'influx vital peut de nouveau circuler librement. La douleur disparaît très rapidement.

 

 

suite :

La réflexologie plantaire, son origine

La réflexologie plantaire, ses principes

La réflexologie consciente

La réflexologie et l'apport de la symbolique

La réflexologie plantaire, le langage du pied

 


Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:23

 

L'apport de la symbolique

Notre corps et nos organes sont le miroir de ce que nous n'avons pu dire ou faire dans une situation conflictuelle vécue.

Tout ce qui n'est pas exprimé est imprégné dans nos cellules (lire Notre coprs ne ment jamais, d'Alice Miller). La relation émotionnelle entre le cerveau et les organes est à la fois qualitative et quantitative. Plus le stress ou le conflit est long dans le temps, ou violent et soudain, plus le corps a besoin de temps de récupération pour évacuer ce stress ou l'émotion vécue par l'évènement. On appelle cela une onde ce choc. Si le corps, pour de mutltiples raisons, ne dispose pas de ce temps de récupération, c'est-à-dire du passage en vagotonie (phase de repos), le cerveau trouve alors lui-même une solution : la maladie, qui est en fait la "solution biologique de survie"établie par celui-ci.


Puisque notre coprs nous parle, pourquoi ne pas faire confiance au message qu'il nous transmet ? C'est le seul moyen qu'il a pour communiquer une information stockée dans notre inconscient.


Découvrir et connaître la symbolique du corps permet d'interroger la personne sur son problème, quel qu'il soit.


Exemple de la céphalée

Les questions pouvant amener la personne à prendre conscience de ce que lui dit son corps pourraient être : "Se peut-il que vous ayez des pensées en boucle ? Des pensées toujours axées sur le même sujet ou la même personne ? Se peut-il que ces pensées vous viennet parce que vous vous sentez envahi(e) dans votre territoire et que cela réveille en vous des peurs ou une forme d'insécurité ? "

Pourquoi des questions ? Parce que la Vessie représente la "poubelle" de nos émotions, en lien avec la peur et le territoire. La vésicule biliaire est l'organe qui représente les soucis, les pensées récurrentes liées à notre avenir. La migraine, ou céphalée, peut se réveiller lorsque nous vivons des situations de stress continues ou bien par des peurs touchant à notre notion du territoire, ou encore par des pensées ruminantes nous plongeant dans une insécurité morale ou physique.

 

 

 

suite :

La réflexologie plantaire, son origine

La réflexologie plantaire, ses principes

La réflexologie consciente

La réflexologie et l'apport de l'énergétique chinoise

La réflexologie plantaire, le langage du pied

 


Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:13

 

Le langage du pied

La réflexologie consciente se sert de la logique du corps pour décoder les maux de la personne en commençant par une vue d'ensemble de chaque pied. Tout a son importance : forme globlale, longueur, largeur, aspect doux ou rugueux, etc. On établit un découpage précis par zone :

  • talon : pasé ;

  • voûte plataire : présent ;

  • coussinet : futur.

Suit une lecture plus subtile qui fait appel au décodage biologique : pour cela, on observera la zone centrale du pied ainsi que la voûte plantaire, qui permet de "lire" la manière dont nous avons imprimé notre relation avec nos parents.


Le réflexothérapeute peut alors :

- observer l'influence émotionnelle des parents dans la vie de l'enfant et ses répercussions dans sa vie d'adulte ;

- affiner ces observations, par une lecture symbolique des orteils, complétant la lecture de l'ensemble, reflet de l'état psychologique et émotionnel de la personne.

Ce bilan permet à la personne de comprendre sa problèmatique majeure en lien avec ses blocages, ses peurs et émotions qui l'empêchent d'être elle-même, lui causant ainsi troubles physiques ou psychologiques.

 



Une clé vers la connaissance de son corps et de ses messages

Au-delà de cet outil merveilleux qu'est la réflexolgie, ce n'est pas la technique qui importe, mais la manière dont le réflexologue la pratique : être accompagnant et non soignant.


Avec la réflexologie consciente, le ressenti par le toucher est développé pour que, au travers des mains les messages du corps puissent être utilisés de façon pertinente afin d'accompagner la personne vers sa propre autonomie sur son chemin de vie.


Le réflexolgie doit pour cela être à l'écoute de la personne pour l'amener à comprendre ce qu'elle vit, pouquoi elle le vit et le sens que cela donne à sa vie, pour qu'elle puisse découvrir que changer certains schémas de pensées et prendre soin de son corps par un massage thérapeutique peut être source de mieux-être intérieur, clé de tout épanouissement personnel et vital.

 

 

suite :

La réflexologie plantaire, son origine

La réflexologie plantaire, ses principes

La réflexologie consciente

La réflexologie et l'apport de l'énergétique chinoise

La réflexologie et l'apport de la symbolique

La réflexologie plantaire, le langage du pied


Nelly Mignot

Fondatrice, formatrice et praticienne en réflexologie consciente

Informations et inscriptions

Nelly Mignot

5 bis, avenue du Port-Aérien

33600 Pessac

tel : 05 56 36 74 19

ou 06 77 96 18 61

www.nellyarnautin.com

 

A lire :

"Notre corps ne ment jamais", Alice Miller
"Métamédecine :la guérison à votre portée", Claudia Rainville, FRJ éd., 520 pages

Métamédecine : C'est un mot découvert et déposé par Claudia Rainville dont voici son étymologie : Méta, préfixe grec désignant au signifiant " aller au delà ". Et Médecine.

La métamédecine à pour but de rechercher la cause, et de détecter les facteurs ayant déclenché la pathologie en question. Pour que la maladie se déclare il faut impérativement deux conditions : un trouble psychologique et le terrain

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher