Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 16:10

Quelle idée farfelue, pensez-vous peut-être ! Et bien, détrompez-vous ! Depuis la nuit des temps, nos ancêtres ont pratiqué le chant et la musique pour accompagner leurs travaux agricoles. L'idée la plus répandue est que le rythme de ces chants stipulait l'ardeur des travailleurs. Mais est-on sûr qu'il ne s'agit que de cela ? Je vous invite à une petite revue de la question.


L'homme, les dieux, la musique et la terre :


Toutes les civilisations ont eu leurs dieux ou leurs déesses tutélaires de l'agriculture et des récoltes.


Parfois, lors des grandes cérémonies qui marquent le culte que l'on rend à ces dieux et à ces déesses afin d'attirer leur protection sur les récoltes, on faisait appel à des chants rituels dont la forme et le rythme portaient la prière et la supplication des hommes.


En Mésopotamie, on prie Nisaba qui est la déesse du grain. Un hymne à sa gloire, scandé dans les fêtes des moissons, nous est même parvenu « Nisaba, dame aimable, dame généreuse, dame née sur les montagnes, Nisaba, dans la bergerie est l'abondance, dans l'étable est le lait. »


En Grèce, on pense à Dyonisos et aux fêtes de la vigne, ou encore aux cérémonies en l'honneur des noces de Zeus et de Demeter – exemples des chants, des danses et des rites initiatiques qui, au son de l'aulos de roseau (instrument végétal à anche), célèbrent le retour des saisons. Dans la Rome antique, c'est le dieu Consus que l'on célèbre deux fois dans l'année au moment des des semailles et au moment des récoltes par des jours de fêtes et de chants.


Parfois ce sont les dieux eux-mêmes qui associent dans leurs attributs à la fois l'agriculture et la musique. Ainsi, chez les Aztèques, Xochipilli est à la fois le dieu de l'amour, de la fertilité, de l'agriculture et de la musique.


Ailleurs, on invoque Kokopelli. Si vous êtes soucieux d'agriculture biologique et amoureux de votre potager, vous connaissez sans doute Kokopelli qui œuvre pour la sauvegarde des semences biologiques de variétés anciennes. Mais ici, il est question de Kokopelli, petit personnage bossu et joueur de flûte de la mythologie amérindienne du Sud-Ouest des Etats-Unis. Dans sa bosse, Kokopelli transporte des graines, des plantes, des bébés, des sacs de chansons, des objets sacrés ou des remèdes. Tout en semant les graines cachées ans sa bosse, Kokopelli souffle dans sa flûte. En faisant cela il transmet aux semences le souffle de la vie. Geste symbolique qui me rappelle, dans la Genèse, Dieu soufflant sur l'homme afin de lui transmettre la vie.


Parfois, ces chants accompagnent directement les travaux agricoles ; En Equateur, dans certaines tribus indiennes, les femmes perpétuent encore de nos jours les rituels agraires vieux de plusieurs millénaires. Chaque matin, elles se regroupent dans les potagers pour chanter afin de favoriser la germination, la pousse et les récoltes. Au sud de Cusco, dans la Province d'Espinar, les liens étroits que les paysans entretiennent avec les divinités telluriques se retrouvent dans les wankas, ces chants rituels féminins, en langue quechua interprétés au moment des semailles de la pomme de terre. En Amerique du Nord et en Afrique, des chants sont spécialement reconnus pour leurs effets bénéfiques sur les cultures. On pense par exemple aux chants qui appellent la pluie. En Russie, on connaît les chants calendaires associés aux activités saisonnières du cycle agraire. Ce sont des chants rituels destinés à produire des effets magiques. Il sont d'origine très archaïques et sont caractéristiques des régions de peuplement slave le plus ancien : Russie moyenne et occidentale.


De nos jours, chacun de nous connaît sans doute telle charmante vieille dame dont l'appartement et le balcon regorgent de plantes et de fleurs alors que les conditions d'exposition et de luminosité n'expliquent en rien une telle profusion !


Mais que de temps passé à prendre soin de chacune, avec à chaque fois, un mot gentil. Ou bien encore tel jardinier amateur dont le potager et le jardin d'agrément ont des des aires de paradis terrestre ! « Il n'y a pas à dire, il a les pouces verts ! » énonce la sagesse populaire pour expliquer cette remarquable réussite. Les pouces verts ? Peut-être ! Mais regardez-le travailler : on sent l'affection qu'il porte à chaque plante. Et tandis qu'il arrose par-ici, bine par là, redresse tel rameau ou cueille les fruits de son labeur, il parle. Mais oui, il parle aux fleurs, aux légumes, aux arbres ! Il encourage celui-ci, complimente celle-là ! Et ce faisant il rejoint la longue lignée des cultivateurs qui tout au long de l'histoire des hommes, ont parlé et chanté pour leurs cultures. Il mêle sa voix à celle du vent, des oiseaux, de la pluie. Il fait corps avec la mélodie de la nature.


Quand la science rejoint l'intuition des « ignorants » :


C'est dans les années 60-70 que l'idée selon laquelle les plantes étaient sensibles à la musique, a commencé à se répandre.


En 1973 le livre The secret life of plants, de Peter Tompkins et Christopher Bird doivent même un best-seller. Dès 1975, on trouve sa traduction française et dès lors un certain nombre de personnes se mettent à parler à leurs plantes ou à leur passer des musiques appropriées ; on trouve même à cette époque des CD de musique spécialement composée pour les plantes. C'est à cette même époque que le physicien Joël Sternheimer débute ses travaux sur la musique et son influence sur les atomes ! Depuis d'autres ont apporté leur part à ces recherches et il est désormais avéré que la musique influence positivement ou négativement la croissances des plantes.


Mais comment ça marche ?


Chacun de nous sait que la lumière du soleil est important pour les végétaux. Cette lumière visible n'est en fait qu'une partie du spectre électromagnétique et c'est ce spectre qui agit sur les plantes.


Or le son lui-même est une onde et il appartient à une autre partie du spectre.


Au Japon, le professeur Emoto a mené des travaux concernant l'effet des sons sur la cristallisation de l'eau. Il a publié un remarquable ouvrage de photographies qui montre les formes très différentes que prend le cristal d'eau qui a entendu du Bach ou du Hard Rock. D'après ces photographies on appréhende les effets des résonances et des vibrations sur l'eau ; et quand on connaît l'énorme pourcentage d'eau présent dans le vivant, il est facile de comprendre que celui-ci est directement impacté par les sons quels qu'ils soient.



C'est ainsi qu'une étude menée en collaboration avec l'université de Gand en Belgique au cours de l'année 2000, met en évidence les effets de certaines fréquences sonores sur la croissance et le développement des plantes.


On a ainsi pu montrer que certaines musiques augmentaient la croissance de plants de tomates de 20%. Depuis des chercheurs de France, des Etats-Unis, de Chine, ou d'Inde entre autres, ont conduit des recherches similaires avec des résultats tout aussi probants. Du coup différentes actions du son ont été mises en évidence et utilisées avec succès sur des plantations.


S'il apparaît que la musique classique est la plus à même de stimuler la croissance des plantes, il a cependant été mis en évidence que toutes les plantes, n'aiment pas les mêmes mélodies ! Il faut donc être très attentif, tout est important : le mode de diffusion, la périodicité de cette diffusion, la puissance sonore autant que le choix du morceau et la sensibilité de la plante.


Lorsqu'on observe une feuille au microscope, on découvre dans l'épiderme, de petits orifices appelés stomates qui servent à la respiration des plantes. Ils ont la capacité de s'ouvrir ou de se fermer selon les conditions extérieurs (humidité, température, stress) et régulent ainsi les échanges de dioxyde de carbone, d'oxygène et de vapeur d'eau entre autre. Certaines fréquences sonores favorisent l'ouverture de ces stomates. On a ainsi pu stimuler l'absorption de l'humidité contenue dans la rosée du matin par l''application d'un traitement sonore. Deux remarques sont importantes : d'une part l'augmentation est de l'ordre du double voire du triple, d'autre part les fréquences sonores utilisées sont comprises dans la gamme audible similaire à celle des chants d'oiseaux ! Plutôt bien faite la Nature, vous ne trouvez pas ?!


Cette même technique appliquée au moment de l'épandage de traitements liquides permet de réduire considérablement la quantité de produits utilisée.


Mas vous connaissez les scientifiques, rien n'arrête leurs investigations !
Il faut toujours aller plus avant, dan s l'infiniment, petit, dans les gènes. C'est ainsi qu'est née la technique de Séquences de Résonances des protéines ; lors de la biosynthèse des protéines ? les acides aminés s'assemblent sur le ribosome en fonction du code porté par l'ARN messager.
Ce code peut être traduit en notes de musique sur une portée ; on obtient ainsi une mélodie spécifique à chaque protéine pour favoriser ou au contraire inhiber sa formation ; cette technique est appliquée à différents niveaux :


- pour stimuler la croissance de la plante ou la quantité de matière active qu'elle contient,
- pour favoriser le développement de gènes de résistances à la sècheresse ou aux maladies,
- pour augmenter les quantités de sucre dans les fruits ;;;




De la musique à la place des engrais, des pesticides et autres fongicides : enfin une vraie révolution verte !
Malheureusement ce n'est pas si sûr !
On connaît en fait très peu les conséquences en terme de mutation génétique ;
Dans la nature, les fréquences soniques ne sont jamais isolées mais toujours présentes au sein d'une symphonie ; c'est pourquoi cette technique doit rester très encadrée ;


Mais la sensibilité des plantes ne se limite pas aux sons eux-mêmes ; revenons aux expériences menées par le professeur Emoto ; il a pris deux bouteilles qu'il a remplies avec la même eau. Sur l'une i l a collé une étiquette portant les mots « Amour, appréciation » et sur l'autre « Tu me rends malade, je veux te tuer ». Et il a fait cristalliser ces deux bouteilles ; l'image des cristaux obtenus parle d'elle-même. L'eau a été sensible au message transmis... On rejoint là les notions d'ondes de forme si chères au géobiologues ; et on comprend mieux les succès de nos jardiniers amateurs et aimants !


Alors oui, la musique est le meilleur des engrais et nul n'est besoin d'être un as en physique quantique pour s'en rendre compte par soi-même ; je suis sûre que vous savez chanter ou que vous avez de quoi diffuser de la musique ; alors allez-y, faites l'expérience par vous-même. Entrez à votre tour dans ce grand concert aimant et respectueux que nos anciens ont si bien pratiqué ; vous y trouverez l'harmonie et la sérénité.


Par Christiane Pascale
Les cahiers de la bio-énergie - n°55 janvier 2014

En savoir plus :

http://terrevivante.jimdo.com/les-fréquences-hertziennes/

http://terrevivante.jimdo.com/les-fréquences-du-solfège-sacré/

http://www.spirit-science.fr/doc_musique/SonForme.html#mozTocId175220

http://musique-pour-soigner-les-plantes.weebly.com/la-432-hz.html

http://www.electroculturevandoorne.com

Exemples de musique :

http://www.peterbouche.de/mediapool/59/593156/data/lichtenergie.mp3

http://www.peterbouche.de/mediapool/59/593156/data/the_smile_of_my_soul.mp3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mauvaise haleine remede naturel 22/02/2015 08:03

Hmm is anyone else experiencing problems with the pictures on this blog loading? I'm trying to determine if its a problem on my end or if it's the blog. Any responses would be greatly appreciated.

pourquoi a t on mauvaise haleine 16/02/2015 02:07

Youre so cool! I dont suppose Ive read something like this before. So nice to find somebody with some original thoughts on this subject. realy thank you for starting this up. this website is something that is needed on the internet, someone with a bit of originality. useful job for bringing one thing new to the internet!

mauvaise aleine 16/02/2015 02:00

Hello! I'm at work browsing your blog from my new apple iphone! Just wanted to say I love reading your blog and look forward to all your posts! Carry on the outstanding work!

langue chargée jaune 15/02/2015 18:19

Somebody essentially help to make significantly posts I might state. That is the very first time I frequented your web page and up to now? I surprised with the analysis you made to make this actual put up extraordinary. Great job!

dentifrice contre la mauvaise haleine 14/02/2015 10:06

I've read a few good stuff here. Definitely worth bookmarking for revisiting. I surprise how much effort you put to create such a great informative site.

halitose langue blanche 14/02/2015 01:33

Howdy just wanted to give you a brief heads up and let you know a few of the images aren't loading properly. I'm not sure why but I think its a linking issue. I've tried it in two different internet browsers and both show the same outcome.

bébé a mauvaise haleine 13/02/2015 02:33

Wonderful beat ! I wish to apprentice at the same time as you amend your website, how can i subscribe for a weblog website? The account helped me a appropriate deal. I had been tiny bit acquainted of this your broadcast offered brilliant clear concept


Learn more about : haleine forte

http://homeopathietraitement.blogspot.com

remède arthrose 12/02/2015 08:37

Thanks for the sensible critique. Me & my neighbor were just preparing to do some research on this. We got a grab a book from our local library but I think I learned more from this post. I am very glad to see such great info being shared freely out there.


Learn more about : comment soigner grippe

http://homeopathietraitement.blogspot.com

traitement pour le psoriasis 12/02/2015 08:37

Your place is valueble for me. Thanks!…


Learn more about : langue blanche

http://www.homeopathietraitement.blogspot.com/

liver cleanse 11/02/2015 15:44

I'm still learning from you, while I'm making my way to the top as well. I definitely enjoy reading all that is posted on your website.Keep the aarticles coming. I loved it!

Présentation

  • : Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • Juli Duhont - Naturopathe Réflexologue, Praticienne de santé holistique depuis 2005, référencée dans le NEW YORK TIMES 21aou15
  • : Soins par le décodage biologique, les manipulations manuelles, les plantes et l'alimentation
  • Contact

Rechercher